Un jour pour nettoyer la Marina

environnement le gosier
Nettoyage de la Marina 1
©B. Pansiot-Villon
Une semaine après "le World Clean up Day", le jour pour nettoyer la planète, une trentaine de volontaires s'est donnée rendez-vous à la Marina du Gosier pour organiser son nettoyage. Peu nombreux certes en raison du report de la date, mais convaincus de la portée du geste qu'ils ont voulu accomplir.

Jerry

©Guadeloupe

Le breifing fait, chacun se lance immédiatement à la chasse aux immondices. Et malheureusement, il n'en manque pas dans cet espace naturel de la Marina où bateaux et personnes évoluent quotidiennement sans que tous fassent attention à la protection du site.
Et malgré la grandeur du périmètre à nettoyer et le faible nombre de volontaires, rien ne semblait pouvoir décourager l'équipe qui s'est immédiatement constituée. Un petit geste pour abonder dans une grande cause pour la défense de l'environnement. Chacun avec ses propres motivations.

Anne, Cédric et Caroline

©Guadeloupe

Un peu plus loin, dans la mangrove, Soisic se fait un devoir de s'activer à cet endroit. Particulièrement sensibilisée à la protection des mangroves, elle veut par tous les moyens contribuer à une réelle prise de conscience des dangers qui la menacent si rien n'est fait.
Soisic
 

©Guadeloupe

Vincent fait partie des intervenants de la Marina. L'état du site ne l'effraie pas. Il a plutôt l'impression que la cause évolue positivement parce que la prise de conscience est de plus en plus générale. Alors, même s'il faut encore faire des efforts, il n'y a pas de quoi atteindre son optimisme.

Vincent.

©Guadeloupe
Nettoyage de la Marina 2
©B. Pansiot-Villon

A l'heure de la collecte finale, c'est plus d'une trentaine de sacs remplis pour la plupart de déchets plastiques, qui vient remplir les 3m3 d'une benne prévue à cet effet.
Un jour donc fructueux pour le nettoyage de la Marina, même si chacun rêve du jour où de telles opérations n'auront plus lieu d'être, le jour où la protection de l'environnement sera devenue un enjeu fort pour tous.