Grève des facteurs du Nord Grande-Terre : les usagers privés de courrier depuis deux mois

social anse-bertrand
La Poste
La grève des facteurs du Nord Grande-Terre dure depuis mi-décembre 2021. ©Daniel Querin
Les habitants du Nord Grande-Terre sont privés de courrier et de colis depuis deux mois. En cause, une grève des facteurs qui protestent contre un projet de réorganisation, voulu par la direction de La Poste. Le dialogue social est rompu. Un service minimum est mis en place, tant bien que mal.

Les facteurs du Nord Grande-Terre affiliés au syndicat Sud PTT-GWA observent un mouvement de grève illimité, depuis le 14 décembre 2021.
Cela fait donc deux mois que les tournées de distribution du courrier ne sont plus effectuées, à Anse-Bertrand, Port-Louis et Petit-Canal.

Les salariés mobilisés militent contre un projet de réorganisation. La direction de La Poste en effet entend adapter le travail aux mutations logistiques auxquelles fait face l'entreprise, notamment la baisse des volumes de courrier, dans cette zone de l'archipel (de l'ordre de 25%, en moins de 4 ans).

Dialogue au point mort

Les postiers du Nord Grand-Terre n’ont pas l'intention de stopper leur mobilisation. Pour eux, la réorganisation voulue par la direction de La Poste menace la qualité de service aux usagers.

Ils dénoncent aussi l'absence de dialogue.

Depuis le 21 décembre, on n'a pas rencontré la direction. On a rencontré, le 1er février dernier, la Direction du travail qui cherchait à comprendre ce qui se passe, au sein de l'entreprise. Cet organise a lui-même demandé à la direction pourquoi elle ne négocie pas, puisque rien ne l'empêche. C'est une volonté permanente de ne pas vouloir négocier, tout simplement parce que La Poste a un projet de restructuration de tous les bureaux de poste. Des emplois vont disparaître à la distribution, à la pelle !

Sandro Marodin, secrétaire général du Sud PTT-GWA

La direction confirme que le dialogue social est rompu, dans la mesure où l'expertise demandée par le syndicat, sur le projet de réorganisation, sursoit de facto les discussions.
C'est l'argument avancé par Jérôme Porcher, directeur opérationnel des activités courriers/colis de La Poste Guadeloupe :

Jérôme Porcher, directeur activités courriers/colis à La Poste Guadeloupe ©Jordi Rayapin et Daniel Quérin - Guadeloupe La 1ère

 

Les usagers de la Poste victimes de ce conflit

Les habitants du Nord Grande-Terre pâtissent de ce conflit social qui s'éternise à La Poste.
Ils sont obligés de se déplacer, pour récupérer, tant bien que mal, leurs courriers et/ou colis. Les files d'attente sont alors interminables et les usagers rentrent parfois bredouilles.

Grève des facteurs du Nord Grande-Terre - février 2022.
Grève des facteurs du Nord Grande-Terre - février 2022. ©Daniel Querin

Ils se sentent comme pris en otages. Ils n'ont pas reçu, à ce jour, leurs avis de paiement de la taxe foncière et de la taxe d'habitation, leurs factures, etc. Les difficultés rencontrées sont plurielles.
C'est le cas de ces personnes rencontrées sur place :

C'est dur ! On m'a coupé l'électricité. Je croyais que c'était une panne ; mais non. Je n'ai pas reçu la facture. Je n'ai pas encore reçu mon assurance auto ; si je me fais arrêter je ne sais pas si le gendarme va me donner une faveur. Pareil pour ma mutuelle. Tout cela est problématique. Ma copine a fait la queue pendant deux heures et elle n'a pas eu son courrier !

Résidente d'Anse-Bertrand

Usagers de La Poste, dans le Nord Grande-Terre ©Jordi Rayapin et Daniel Quérin - Guadeloupe La 1ère

La direction de La Poste explique qu'elle ne peut pas remplacer les salariés grévistes, selon la loi. En revanche, elle doit assurer un service minimum, qui consiste en la remise du courrier aux clients. C'est ainsi que les plis sont triés et classés par communes et par rues ; ceux-ci peuvent être récupérés en deux points, soit à Petit-Canal et à Anse-Bertrand.

Nous allons certainement augmenter le nombre de points de remise. Le problème c'est qu'à chaque fois que nous voulons remettre le courrier, nous en sommes empêchés. Nous avons dû subir des dégradations des sites, de l'épandage d'huile, des portes bloquées, les collaborateurs qui y travaillent ont même été enfermés à l'intérieur, des pneus crevés, des insultes, des menaces et un blocage, à chaque fois que nous essayons de remettre le courrier aux clients.

Jérôme Porcher, directeur opérationnel des activités courriers/colis de La Poste Guadeloupe

Les forces de l'ordre ont été appelées, afin d'éviter d'autres débordements.

Dégradations causées aux bureaux de poste du Nord Grande-Terre
Dégradations causées aux bureaux de poste du Nord Grande-Terre ©La Poste
Dégradations causées aux bureaux de poste du Nord Grande-Terre
Dégradations causées aux bureaux de poste du Nord Grande-Terre ©La Poste

Un numéro d'urgence est à la disposition des usagers : le 36.31.
Les clients qui le souhaitent peuvent aussi se voir remettre une lettre de La Poste informant leurs mandants que la distribution du courrier est perturbée.