publicité

Après le décès de Jean-Claude Lombion, Morne-à-l'Eau va devoir se choisir un nouveau maire

  • C. Danican
  • Publié le , mis à jour le
Comme le prévoit la législation en pareil cas, c’est le premier adjoint qui assure les responsabilités de maire, en attendant l’élection de son successeur. Philipson Francfort doit ainsi, dans les quinze jours qui suivent le décès, convoquer le conseil municipal, lequel doit être réuni au complet (donc y compris avec le suivant sur la liste élue en 2014, et qui devient ainsi conseiller municipal). Et c’est au doyen d’âge qu’il reviendra alors de diriger le scrutin, pour élire un nouveau maire. 
L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play