Agression présumée d'un Interne du CHU : le militant UTS-UGTG convoqué en correctionnelle, le 22 février 2022

emploi pointe-à-pitre
Les militants UTS-UGTG Séverin Foule et Gaby Clavier, avec leur avocat Me Patrice Tacita
Les militants UTS-UGTG Séverin Foule et Gaby Clavier, avec leur avocat Me Patrice Tacita ©Jean-Marie Mavounzy
Séverin Foule devra répondre des faits "d'atteinte à la personne, avec une ITT de plus de 8 jours" et de "dégradation de véhicule", le 22 février 2022, devant le tribunal correctionnel. Il conteste l'ensemble des accusations. Le militant UTS-UGTG a été libéré après 8 heures d'audition.

Aucune charge à caractère criminel n'a pas été retenue contre Séverin Foule, le militant UTS-UGTG visé par la plainte d'un Interne du Centre hospitalier universitaire de la Guadeloupe (CHUG), suite à une altercation survenue, entre les deux hommes, le jeudi 30 septembre 2021, dans le parking de l'hôpital.

Le gréviste a été remis en liberté, peu avant 18h30, après avoir été placé sous le régime de la garde à vue, ce mardi 5 octobre, au sein du commissariat de Pointe-à-Pitre. Son audition a duré 8 heures.

Pour autant, l'homme est convoqué, devant le tribunal correctionnel, le 22 février prochain, pour répondre de faits "d'atteinte à la personne, avec une ITT (Incapacité temporaire de travail) de plus de 8 jours" et de "dégradation de véhicule". En effet, le médecin plaignant a accusé Séverin Foule de l'avoir agressé et d'avoir endommagé sa voiture.

Le mis en cause conteste l'ensemble des accusations.
Pour son avocat, Maître Patrice Tacita, Séverin Foule a eu l'opportunité, aujourd'hui, de donner sa version des faits et de préciser le contexte dans lequel ils se sont déroulés. Client et défenseur feront de même, au tribunal.

Maître Patrice tacita ©Jean-Marie Mavounzy - Guadeloupe La 1ère

Pour rappel, c'est pour une place de parking, que le différend entre les protagonistes de cette affaire a débuté, en marge de la mobilisation de l'UGTG contre la pass sanitaire et contre l'obligation vaccinale.

Nous revenions sur les faits et sur la matinée de ce mardi, dans cet article :

Maître Patrice Tacita, avocat du syndicat UGTG, aura "à coeur de démontrer", lors de la prochaine audience, que l'action syndicale ne peut être confondue avec de la délinquance :

Maître Patrice Tacita ©Jean-Marie Mavounzy - Guadeloupe La 1ère

Plusieurs militants du syndicat UGTG étaient à l'extérieur du commissariat, quand Séverin Foule est sorti. L'homme a été accueilli au son du Ka.

Séverin Foule
©Jean-Marie Mavounzy
Commissariat UGTG
©Jean-Marie Mavounzy
Commissariat UGTG
©Jean-Marie Mavounzy