Jour de grand nettoyage à Pointe-à-Pître

environnement pointe-à-pitre
Le nettoyage de Pointe-à-Pitre
©R. Defrance

Ils ont répondu présent à l'appel lancé par le maire de Pointe-à-Pître. Ce dimanche, Harry Durimel souhaitait mobiliser les Pointois et plus généralement les Guadeloupéens, pour que sa ville, carrefour de tout l'Archipel, soit digne du rang qui est le sien. Il a été entendu.

Comme des fourmis besoigneuses, ils se sont répandus dans tous les quartiers de Pointe-à-Pître et d'abord dans le centre, pour débarasser la ville des détritus, encombrants et végétataux qui commençaient à en devenir l'image prépondérante. Répondant à l'appel du maire, beaucoup n'avaient qu'une motivation principale : leur appartenance à cette ville. C'est pour elle, avant toutes autres considérations, qu'ils ont décidé de venir prêter main forte pour l'action de nettoyage voulue par le maire.

En lançant son appel, Harry Durimel avait probablement voulu se défaire des conséquences du mouvement social qui sévit dans les collectivités municipales et singulièrement dans la sienne, en jouant sur la corde du civisme pour dépasser tous les autres clivages. Aidé d'ailleurs par la collectivité régionale pour la logistique, ce dimanche, il affichait sa grande satisfaction d'avoir été suivi dans sa démarche par la population.

Harry Durimel, maire de Pointe-à-Pître

L'opération ne sera pas pour autant restée sans un relief politique. L'ancien maire de Pointe-à-Pître n'a pas manqué d'y voir le signe de l'ouverture de la campagne pour les élections régionales à Pointe-à-Pître. Tout en se félicitant pour les Pointois qu'un tel nettoyage ait eu lieu, Jacque Bangou souligne la présence de la collectivité régionale pour cette action alors même que ses demandes, quand il était maire de Pointe-à-Pître, seraient restées sans réponse. Et de souhaiter que toutes les communes de l'Archipel, quelle que soit leur couleur politique, puissent bénéficier des mêmes aides.

nettoyage de Pointe-à-Pître
©R. Defrance

Au total, ce sont 117,44 tonnes de déchets qui ont été récoltées et ramenées au Syvade. 92,88 tonnes de déchets et encombrants et 24,56 tonnes d'ordures ménagères.