La douleur d'une famille, la colère d'une population...

sécurité saint-françois
Le cortège de la colère
La Guadeloupe se mobilise après le meutre du jeune lycéen, poignardé mardi soir par un  mineur de15 ans. Des citoyens ont voulu témoigner leur indignation ce matin en participant à une marche dans les rues de Pointe à Pitre. La famille elle demeure sous le choc
C'est spontanément que plusieurs centaines de Guadeloupéens ont décidé d'organiser une marche entre les Abymes et Pointe-à-Pitre afin de dénoncer le climat de violence qui, peu à peu gangrène la Guadeloupe. Le cortège, avec à sa tête plusieurs artistes, s'est rendu ensuite à la sous préfecture où une délégation a été reçu et à pu exprimer au nom de tous le ras-le-bol de la population.

VOIR :
©guadeloupe

Le jeune Yohann avait 15 ans, il était scolarisé en seconde au lycée Chevalier Saint Georges à Baimbridge.
A Saint-François où il habitait, sa famille est sous le choc. Cette mort brutale et violente qui a indigné les citoyens, Ils ont du mal à l'accepter, à la comprendre, à l'admettre. 

Encore sous le choc, ses proches ont accepté de témoigner.

VOIR : 

©guadeloupe

VOIR AUSSI : L'intégralité de l'entretien accordé par Manuelle Mariama, souer de Yohann

©guadeloupe

Et c'est sûr, il faudra bien plus que du temps pour apprendre à vivre avec la perte de ce fils, de ce frère, disparu vraiment trop tôt.