Grève du SIEAEG : Michel Letapin, finalement pas inquiété

justice
Michel Letapin
©Eddy Golabkan
Le secrétaire régional de l'UNSA, Michel Letapin a été entendu ce matin par la brigade de recherche de Pointe-à-Pitre dans le cadre de la grève du début du mois de juillet dernier. La colère des agents s'était manifestée par trois jours de coupure générale de la distribution de l'eau potable.

Des robinets vides suite à un nouveau mouvement d'humeur des agents du SIAEAG, c'est ce qu'ont vécu plusieurs milliers d'usagers au début du mois de juillet 2021. D'ailleurs, leur colère était telle, que le procureur de la République, Patrick Desjardins avait ouvert une enquête pour mise en danger de la vie d'autrui par violation manifeste d'obligation réglementaire de sécurité et de prudence. Michel Letapin, secrétaire régional de l'UNSA avait été identifié comme responsable principal de ces troubles.

C'est donc dans ce cadre qu'il s'est présenté, ce mardi 3 août, à la brigade de recherche de Pointe-à-Pitre, soutenu par les têtes de file des principales organisations syndicales.

Au final pas grand chose

Michel Letapin a été entendu durant une heure et demie en présence de son avocat Maître Socrate Tacita. À l'issue de l'audition, il est ressorti libre sans aucune charge retenue contre lui.

Selon maître Socrate Tacita, la volonté de l'enquêteur était de comprendre d'où venait l'ordre de cession de distribution de l'eau potable.

Cependant, la mise hors cause de Michel Letapin ne signifie pas pour autant la fin de l'enquête. Dans les pochains jours, d'autres protagonistes en lien avec le SIAEAG et ce mouvement de grève devraient être entendus à leur tour.

Le syndicat a aussi rappelé qu'un préavis de grève courait toujours et pourrait être réactivé dès qu'il jugerait que les réponses données dans le cadre de la dissolution de l'organisme, ne sont pas assez convaincantes.