guadeloupe
info locale

Guadeloupe: Max Evariste, le secrétaire général de FO Guadeloupe invité de Politique Première

social
Max Evariste invité de Politique Première
Max Evariste, le secrétaire général de FO Guadeloupe demande le retrait du projet de réforme du droit du travail du Gouvernement. ©Olivier Lancien
Max Evariste, le secrétaire général de Force Ouvrière Guadeloupe était l'invité, lundi soir, de Politique Première en Radio. Le syndicaliste est revenu sur la réforme du droite du travail proposé par le gouvernement. Force Ouvrière Guadeloupe demande le retrait de ce texte.

Créole de rigueur pour le secrétaire général de force ouvrière Guadeloupe. Max Evariste reste campé sur ses positions et sur celles de son syndicat au niveau national: le retrait pure et simple de ce texte porté par Myriam El Khomri, la ministre du travail, de l'emploi et de la formation professionnelle. Dans ce dossier sensible le premier ministre, Manuel Valls, est directement intervenu. Lundi, il a rencontré les organisations syndicales et les représentants des organisations patronales.
Max Evariste affirme que les modifications annoncées par le premier ministre, sous la houlette du président de la République, François Hollande, ne sont que "poudre aux yeux".

Max Evariste, le secrétaire général de FO Guadeloupe, invité de Politique Première.

Le chômage des jeunes est inadmissible...

Des organisations locales "contestataires" vont se réunir dans les jours qui viennent pour organiser, en Guadeloupe, une riposte à ce projet de loi. Le secrétaire général de FO affirme qu'il y a de nombreux points où les acquis sociaux seraient détruits dans ce texte. Certes, il faut faire quelques chose pour l'emploi et lutter contre le chômage en France et particulièrement en Guadeloupe, mais pas ça.
Selon une étude publiée en 2015 par l'Insée, l'institut national de la statistique et des études économiques, plus de 53% des jeunes de moins de 25 ans sont au chômage. Une situation inadmissible, pour Max Evariste, ce chômage des jeunes est voulu.

Max Evariste, secrétaire général de FO Guadeloupe invité de Politique Première.


Un chômage des jeunes qui provoque bien souvent des dérives. Il faut une collaboration des acteurs sociaux et de la population. Les politiques ne sont pas directement la cause de la violence des jeunes dans le département, mais l'absence d'efficacité dans les réponses à l'emploi peut l'expliquer, selon le syndicaliste.

Max Evariste, secrétaire général de FO invité de Politique Première


Max Evariste invité de Politique Première.
Max Evariste, le secrétaire général de Force Ouvrière en Guadeloupe, dans Politique Première. ©Olivier Lancien.


Le secrétaire général de Force Ouvrière est aussi revenu sur la participation de son syndicat au LKP, le Lyannaj Kont Pwofitasyon fondé en 2009. Max Evariste affirme que sa centrale parisienne lui demande de quitter ce regroupement de syndicats et d'associations. Le LKP est à l'origine de la grande crise sociale de 2009 en Guadeloupe. Le LKP ne correspondrait pas à la ligne de FO dans l'hexagone.
Mais Max Evariste n'entend pas s'exécuter. Pour lui le syndicalisme en Guadeloupe est différent de celui appliqué dans l'hexagone. il faut porter des réponses aux guadeloupéens sur de nombreux sujets, tels l'eau, les déchets. D'ailleurs Force Ouvrière Guadeloupe réclame une gestion guadeloupéenne de l'eau avec un prix unique pour les consommateurs du précieux liquide, sur tout l'archipel.

Politique Première c'est tous les lundis sur Guadeloupe 1ere Radio.
Publicité