guadeloupe
info locale

GUSR désormais Solidaire et Responsable

politique
GUSR
Les membres et sympatisants du GUSR étaient aujourd'hui en congrès à Petit Bourg,Guy Losbar reste à la barre , mais c'est l'intitulé qui change de Guadeloupe Unie Socialisme et réalités, le parti créé par Dominique Larifla devient désormais Guadeloupe Unie Solidaire et Responsable
Guy Losbar a été réélu à l’unanimité à la présidence du GUSR, hier, à l’issue du congrès qui a rassemblé à Petit-Bourg les membres et sympathisants du parti. Un congrès au cours duquel ont été adoptés les nouveaux statuts de l’organisation politique, créée en 1994 par Dominique Larifla, Guadeloupe Unie Socialisme et Réalités est devenu Guadeloupe Unie Solidaire et responsable. Le GUSR souhaite ainsi se démarquer clairement de la fédération du Parti Socialiste. Il a réaffirmé d’ailleurs sa volonté d’une évolution dans le mode de gouvernance de la Guadeloupe, en allant vers une collectivité unique. Le parti de la nouvelle majorité régionale assure qu’il sera présent aux législatives de 2017 dans chacune des quatre circonscriptions. Le GUSR a aussi réaffirmé sa volonté d’aller vers une collectivité unique. 

La stratégie à long terme de Dominique Larifla

S pour solidaire et R pour Responsable. Ce changement de vocabulaire pourrait paraitre anodin, si derrière les mots, il n'y avait pas toute une histoire. Celle de la rupture entre Dominique Larifla et ses ex camarades de la fédération socialiste de l'époque. Une rupture accentuée par l'affaire des régionales en 1992. Le sourire affiché par Dominique Larifla en dit long sur le sentiment de grande satisfaction qui anime ce soir le fondateur du parti. 
En supprimant le mot socialisme de son appellation, Gusr se démarque définitivement d'une idéologie qui n'a plus sa pertinence d'autrefois aux yeux des militants. Le parti efface aussi de façon définitive une posture embarrassante par rapport aux autres socialistes locaux.   
C'est une nouvelle orientation inspirée par le mouvement enclenché lors des régionales qui prend forme. Celle-ci est basée sur des partenariats forts à consolider ou à créer avec d'autres forces vives de la Guadeloupe. C'est ce qu'explique en substance Guy Losbar. 
Certaines personnalités vues dans la salle ce dimanche pourraient participer à ce challenge imaginé pour construire autrement le débat politique et pas seulement pour gagner des élections. 
Un discours séduisant mais résistera t-il à l'attrait du pouvoir ? Là est toute la question.  
VOIR 
 
©guadeloupe

 

Publicité