publicité

Des habitants de Belle Plaine au Gosier obligés d'évacuer leur maison

La mairie du Gosier avait tout fait avant le passage de Maria pour inciter ses administrés vivant dans les zones à risques d'évacuer leur maison.  Beaucoup ont choisi de rester. A Belle Plaine, la montée des eaux à justifier leur évacuation

  • Guadeloupe 1ère
  • Publié le
Peut-être à cause de ses rapports difficiles avec certains de ses administrés; la municipalité du Gosier avait choisi de se monter pédagogique quand il s'est agit d'inciter les habitants des zones à risque à quitter leur logement pour rejoindre les abris anti-sismiques mis par ses soins à la disposition de la population. 
Il y avait certes Grand Baie où l'avis d'évacuation avait été diversement accueilli et puis il y avait les autres quartiers inondables comme Belle Plaine. Là aussi, plusieurs habitants avaient choisi de demeurer dans leur maison, malgré les risques annoncés par la Météo.
Ce matin, un grand canal s'était formé au milieu du quartier, menaçant les habitations qui, pour certaines, étaient déjà sous l'eau aux premières heures de la pluie.
VOIR 
BELLE PLAINE GOSIER

Cette fois, impossible de tergiverser. Il faut partir. 62 personnes ont été évacuées vers des logements de parents ou d'amis qui pouvaient les accueillir ou vers les abris proposés par la mairie.
La volonté de l'Etat de ne rien laisser au hasard et d'éviter toute accusation de négligence a donc conduit les maires à user de fermeté, particulièrement dans des cas comme Belle Plaine.  1 505 859 336

Sur le même thème

  • Ouragan MARIA

    Maria, l'année d'après...

    En Guadeloupe, Maria de catégorie 5 a profondément modifié le trait de côte, la topographie a changé par endroits, et certaines espèces d’oiseaux par exemple ont souffert de la destruction de leur habitat. Quant à l'agriculture, elle s'est relancée après de longs mois difficiles
     

  • Ouragan MARIA

    Maria, c'était il y a un an....

    Il y a un an Maria sévissait sur la Guadeloupe et particulièrement dans le sud Basse-Terre. Maria un ouragan majeur de catégorie 5. C’était alors le 2ème ouragan de catégorie 5 après Irma à traverser l’Atlantique tropical durant cette saison

     

  • Ouragan MARIA

    Maria, six mois après…

    Un semestre s'est passé depuis l'ouragan Maria. Et pourtant, aujourd'hui encore, la situation reste difficile pour tous ceux qui n’étaient pas assurés. Nos rédactions vous proposent ce lundi et demain mardi de nous arrêter sur ces stigmates persistants de l'après Maria

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play