"Il devient urgent de vous faire vacciner !" affirment des médecins et scientifiques ultramarins

coronavirus
Vaccination Covid-19 Ehpad
©Bruno Pansiot-Villon
Ils sont originaires des Outre-mer et/ou y travaillent et ils ont décidé de prendre la parole, pour inciter vivement les Guadeloupéens, Guyanais, Martiniquais et Réunionnais à se faire vacciner. Mais quels sont les arguments avancés par les 35 signataires d'une tribune adressée à nos populations ?

Les scientifiques et médecins des quatre territoires d'Outre-mer que sont la Guadeloupe, la Guyane, la Martinique et la Réunion ont décidé de sortir du silence, en ce début de mois d'août 2021, dans l'actuel contexte de défiance, de peur, de désinformation et alors que les fake news et contre-vérités inondent les ondes et réseaux sociaux, sur les vaccins.
Ils sont 35 à avoir co-signé une lettre ouverte au départ et ont été rejoins rejoints par des centaines d'autres confrères, au fil du temps. Tous appellent les populations "à se faire vacciner au plus vite contre la Covid, compte tenu de la catastrophe sanitaire dans laquelle nous sommes".

Nos populations ont un risque majeur de développer des formes sévères de COVID-19, en raison des prévalences élevées de surpoids/obésité, diabète, hypertension artérielle, et aussi de l’existence d’une proportion importante de personnes âgées de plus de 60 ans.

Médecins scientifiques des Outre-mer


La covid-19 gagne du terrain de manière inquiétante

Les praticiens signataires de l'appel à la vaccination rappellent que les chiffres de l'épidémie, dans les régions et collectivités d'Outre-mer, ont atteint des niveaux inédits, ces derniers jours.

En effet, selon les derniers bulletins épidémiologiques :

- En Guadeloupe, au dimanche 1er aout 2021, la situation s’est dégradée très fortement, avec un nombre de nouveaux cas égal à 3 123 (contre 1 764 le vendredi 30 juillet). C’est quasiment un doublement du nombre de cas qui a été observé en 2 jours. Le taux d’incidence était dimanche de 828 pour 100 000 habitants, contre 287,1 la semaine précédente.

- En Guyane, le bilan quotidien rendu public le 3 août, évoque 120 nouveaux cas de Covid, sur les 1 131 tests réalisés. 112 patients étaient hospitalisés, dont 31 en réanimation. le taux d'incidence était, mardi, de 206, pour 100 000 habitants.

- En Martinique, 33 décès et 3 880 nouveaux cas de coronavirus ont été enregistrés, sur les 22 148 tests effectués, entre le 26 juillet et le 1er août 2021. Le taux d'incidence est de 1 082 pour 100 000 habitants.

- A la Réunion, 13 décès de patients et 3 014 nouveaux cas de coronavirus ont été recensés, entre le 24 et le 30 juillet. La situation sanitaire poursuit sa dégradation. Le taux d'incidence est de 353,1 pour 100 000 habitants.

Les services de réanimation sont déjà saturés : des transferts sanitaires aériens, vers Paris, de patients COVID-19 médicalisés et sous ventilation artificielle, ont débuté dès le samedi 31 juillet, afin de soulager le service de réanimation de la Martinique.

Médecins scientifiques des Outre-mer


Le vaccin, "meilleure arme pour vaincre cette pandémie !"

Les signataires de la tribune affirment que les vaccins mis sur le marché français et cautionnés par les autorités sanitaires sont dignes de confiance, puisqu'ils ont "suivi toutes les étapes scientifiques leur permettant d’être homologués par les agences des médicaments nationales et internationales". Ils sont aussi, selon ces médecins, d'une rares efficacité, pour des vaccins à "ARN messager" contre la survenue de formes sévères, d’hospitalisations et décès.

Un milliard de personnes ont reçu leurs injections, à l'échelle mondiale, ces huit derniers mois, pour de "rarissimes effets secondaires graves non toxiques", rappellent-ils.

De nombreux pays en voie de développement, demandent désespérément des vaccins, car l’épidémie cible surtout les personnes non vaccinées de tous les continents. Le maximum d’êtres humains doit être vacciné, afin d’éviter l’émergence de variants plus redoutables que ceux qui circulent actuellement.

Médecins scientifiques des Outre-mer

 Or, force est de constater que les habitants des Outre-mer ne se pressent pas dans les centres de vaccination.

- En Guadeloupe, 18% de la population présentent un schéma vaccinal complet.

- En Guyane, ils sont un peu plus de 15% à avoir reçu leurs deux injections.

- En Martinique, 16% des habitants se sont fait vacciner.

- Enfin, 29% des Réunionnais disposent d’un schéma vaccinal complet.

Il faut donc convaincre les habitants réfractaires au vaccin, selon le Guadeloupéen, Serge Romana, un des signataires de l'appel. Selon ce médecin, qui exerce à l'hôpital Necker, à Paris, il faut faire preuve de pédagogie. Il l'a dit à Francis Gibrien et Nordine Bensmaïl :

Dr Serge Romana : "C'est une épidémie qui tue les gens non vaccinés"

Serge Romana estime, par ailleurs, qu’à l’heure actuelle, même si des recherches sont en cours, notamment sur le médicament Virapic, produit par le laboratoire Phytobokaz, en Guadeloupe, il n’y a pas de remède miracle, contre la Covid, à ce jour. La seule solution c’est la vaccination, affirme-t-il :

Dr Serge Romana : "Ce sont les vaccins ARN qui sont les plus efficaces"

 

Pour aller plus loin

Vous pouvez consulter ici le document complet diffusé par les médecins scientifiques originaires des Outre-mer et/ou qui y travaillent :

Déclaration des scientifiques de Santé d'Outre-mer