Il rentre de vacances en Guadeloupe avec plusieurs sachets de cocaïne dans l'estomac

trafic de drogue
Boulettes de cocaïne

Un Guadeloupéen de 27 ans a été condamné à 3 ans de prison ferme dans les Yvelines, en Île de France. Après un séjour dans le département, il avait ramené dans l'Hexagone, 155 g de cocaïne d'une valeur marchande de 12 000 €. Il avait voyagé avec la drogue dans son estomac.

Une mule guadeloupéenne a été condamnée à 3 ans de prison ferme à Versailles, en région parisienne. Il est également interdit de séjour dans les Yvelines, pour une durée de 5 ans. 

Un contrôle de routine

C'est un banal contrôle de police qui a donné lieu à cette découverte, selon le site 78actu. Dans la nuit du 17 au 18 décembre, les policiers de la brigade anticriminalité de Versailles sillonnent les rues de la ville et tombent sur une voiture avec à son bord trois personnes dont un couple, en totale infraction du couvre-feu en vigueur outre-atlantique, depuis le 15 décembre.
Les agents découvrent 100 grammes de résine de cannabis dans un colis que deux des passagers avaient tenté de dissimuler.
Peu de temps après, les enquêteurs se rendent au domicile du couple. Dans une boîte à chaussures, ils trouvent 13 bonbonnes de cocaïne, soit 155 grammes, 4 000 euros et deux carnets de comptabilité. 

Il voulait "juste se faire un peu d'argent"

Le jeune homme de 27 ans est poursuivi et passe rapidement aux aveux. Il explique qu'il a ramené la drogue après un séjour en Guadeloupe, dont il est originaire. C'est là qu'il achète la drogue, pour un montant avoisinant les 2 500 euros. Il coupe la drogue et en fait des petits paquets qu'il ingère, pour voyager. Selon une source proche de l'affaire interrogée par 78actu, la cocaïne pure à près de 50% aurait pu lui rapporter 12 000 euros à la revente. 

Jugé, le Guadeloupéen face à la présidente du tribunal se défend d'être un trafiquant, affirmant avoir juste voulu se faire un peu d'argent. Il a finalement été condamné à 3 ans de prison, avec incarcération immédiate, et une interdiction de mettre les pieds dans les Yvelines durant 5 ans.