Il s'appelait Georges Mondor mais on l'appelait "Ti Bordo la"

disparition
Ti Bordo

Homme de l'image pour la presse, il s'était fait un nom avec son surnom : "Ti-Bordo la". Cette nuit son nom s'est ajouté à la longue liste de ceux que le coronavirus a emporté en Guadeloupe.

 

Il y a deux ans, on avait cru sa dernière heure arrivée alors même qu'il traversait un moment difficile du fait de sa santé. Longtemps hospitalisé, il s'en était sorti et avait pu reprendre ses activités. 
Photographe averti sur tous les domaines mais avec une préférence pour les évènements sportifs, pour la culture et pour la vie artistique de la Guadeloupe, et particulièrement de Basse-Terre, il était sur tous les coups et avait la reconnaissance de tous ces milieux. Et à ses heures perdues, il savait lui-même faire valoir sa passion pour la sérigraphie.

Pourtant, contaminé il y a quelques jours par la COVID 19, sa santé s'est très rapidement détériorée. Malgré les soins qui lui ont été prodigués, il est décédé la nuit dernière au Centre Hospitalier de Basse-Terre.