Il y a 2 ans, la Dominique était ravagée par la tempête Ericka

cyclones
Erika
Le 27 août 2015, la tempête Erika s’abat sur la Dominique, avec un bilan terrible : 35 morts, selon l'agence The Dominican, des milliers de sans-abri, près de 100 millions d’euros de dégâts. Et une économie meurtrie. 
Il y a 2 ans, la tempête Erika ravageait l'île de la Dominique. Vents violents, pluies torrentielles (jusqu'à 300 mm) entraînant des coulées de boue... Au lendemain du passage du cyclone, le pays est méconnaissable. 
Dans un vaste élan de solidarité, la reconstruction s’organise, avec l’aide internationale, dont celle de la Guadeloupe, mais aussi du Vénézuéla, qui a fourni des logements à la Dominique.

La vie a repris progressivement

Aujourd’hui, la presque totalité du réseau routier endommagé par Erika est rétabli, de même que l’eau et l’électricité.
La commande publique est repartie l’an dernier, avec une enveloppe de13 millions d’euros, et quelques 500 projets approuvés par les autorités. Les experts prévoient une croissance économique de plus de 3% d’ici 2018. Sous réserve d’une bonne gestion et de financements consolidés.
Des perspectives qui n’effaceront pas d‘un trait le drame vécu par les Dominicais.
Le pays mise beaucoup sur son image de destination touristique nature. Et aussi sur ses voisins antillais qui constituent un tiers de ses visiteurs. Elle leur vante actuellement son festival international de musique créole, qui se tient fin octobre.

A voir le reportage d'Hervé Pédurand et Rodrigue Lami :
©guadeloupe


Le 25 avril 2016, à l'occasion de la 38ème réunion du comité des cyclones tropicaux de l'Organisation météorologique mondiale, le nom Erika a été enlevé des futures listes (noms donnés aux tempêtes), en raison des dégâts et des vies humaines recensées lors de cette tempête. Le nom a été remplacé par celui d'Elsa.