publicité

IME : A coeur ouvert....

Le scandale de l’IME de Gourbeyre  est toujours là et les langues se délient. Après le personnel qui avait été convoqué en début de semaine pour une assemblée Générale consacrée à une attaque en règle contre la presse, ce sont les parents qui sont attendus aujourd'hui à l'IME

  • F-J. O. avec R. Ponnet, J. Massicot et P. Labéca
  • Publié le
Depuis des années des viols et des violences se sont déroulés dans l’établissement les Gommiers de Gourbeyre mais la direction a posé sur ces évènements dramatiques une véritable chape de plomb.La peur règne dans l’IME de Gourbeyre. Peur des salariés, peur de la direction et de perdre leur emploi. Avec ses contrecoups : absentéisme, cancers, démissions, rupture de contrat. Les seconds maltraités dans ce scandale sont bien les salariés de l’IME. Ils sont une centaine pour s’occuper de 124 enfants handicapés.
Une ancienne cadre a décidé de parler. Maryline Samyde a été cadre de direction pendant trente ans à l’IME les Gommiers. Son stress et son désespoir l’ont rendue gravement malade. A la sortie de son cancer, Maryline a voulu reprendre son travail mais impossible : la même direction était là avec les mêmes méthodes.
D’abord, la négation des violences et des viols en enterrant littéralement les plaintes et en détournant les contrôles …
ECOUTEZ Maryline Samyde 

Maryline Samyde

La violence est le maître mot pour comprendre l’IME de Gourbeyre. Violence incontrôlée des enfants entre eux, violence des adultes envers les enfants mais aussi violence de la direction envers les salariés
Ecoutez Maryline Samyde

Maryline Samyde 2

VOIR AUSSI : Le dossier de Jacky Massicot et Paul Labéca
IME LES TEMOIGNAGES
 
 
 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play