L'INRA offre une seconde vie à l'igname Cousse-couche

agriculture
Igname Cousse-Couche 1
©E. M. Golabkan
Elle avait disparu des étales des maraichers guadeloupéens. La cousse-couche, pourrait très prochainement retrouver une place de choix sur nos tables. Un retour possible de cette variété d'igname grâce au travail du Centre de Ressources Biologiques de l'INRA
L'évènement était attendu et annoncé par les chercheurs de l'INRA. Ce lundi 5 mars 2018 avait été choisi pour annoncer la récolte des premiers tubercules semences d’igname cousse-couche issus de vitroplants sains de la collection d’ignames du Centre de Ressources Biologiques Plantes Tropicales (CRB), hébergée à l'Inra Antilles-Guyane. Cela se passait à Sainte Rose sur la plantation de la Start up CAVI qui avait accepté d'accompagner l'INRA dans ce véritable pari pour la relance de la production d'ignames Cousse-Couche. Au service de la profession agricole, pour offrir des variétés valorisables directement, en fournissant aux pépiniéristes des pieds de cuve indemnes de virus, pour la production de plants de qualité, le CRB enregistre ici un succès non négligeable. 

©guadeloupe

Ignames Cousse-Couche 2
©E-M. Golabkan

 

Quel est le rôle d'un Centre de Ressources Biologiques Plantes Tropicales (CRB) ?

Il se résume en trois points :

- Conserver les variétés végétales de façon sécurisée et pérenne ;
- Rassembler et produire des informations sur les caractéristiques des variétés;
- Fournir du matériel végétal aux utilisateurs qui en font la demande à des fins de recherche, de démonstration et de valorisation économique ou pédagogique.

Pour une filière « plants de qualité »
Un CRB ne se substitue pas à un pépiniériste, car le matériel qu’il fournit n’est pas destiné à la vente.
Il a cependant un grand intérêt dans la création de filière de plants de qualité. C’est le cas du partenariat avec la société CAVI, permettant de travailler à partir de vitroplants indemnes de virus, pour la fourniture de tubercules semences les plus sains possibles.