publicité

#Irma : Elle court, elle court la rumeur...

De nombreuses informations circulent sur les réseaux sociaux... Des informations parfois alarmantes qui n'apaisent pas la tension déjà élevée dans les deux îles.

© franceinfo
© franceinfo
  • Guadeloupe 1ère
  • Publié le , mis à jour le
Depuis le passage de l'ouragan Irma, de nombreuses informations circulent sur les réseaux sociaux, provoquant parfois la panique...

250 prisonniers évadés 

L'information a été largement relayée sur les réseaux sociaux… L'évasion de 250 prisonniers en partie hollandaise…
Information appuyée d'ailleurs par l'interview d'un gendarme réalisée par BFM TV, samedi, qui parle d'informations qui se recoupent et
affirme qu'une partie de la maison d'arrêt située en partie hollandaise s'était effondrée et que ces 250 détenus se seraient évadés en passant par l'armurerie, donc potentiellement dangereux. 
Sauf que depuis, la vidéo a été supprimée et l’information démentie par Edouard Philippe, le premier ministre… Et par le général Jean-Marc Descoux, qui dirige les forces de gendarmerie qui a tout de même reconnu une erreur de sémantique de la part de ses services… Et des hommes sur le terrain, très fatigués…
Autre rumeur, les prisonniers, ou pilleurs auraient braqué des agents de la Police aux Frontières, et dérobé leurs brassards. Une technique pour "montrer patte blanche" et ainsi agresser et voler la population. 
Une rumeur sûrement née de l'arrestation d'un adjoint de sécurité de la Police aux frontières, arrêté alors qu'il volait du matériel nautique dans la nuit de jeudi à vendredi à Saint-Martin.

Les 300 morts à Saint-Martin

C'est l'autre rumeur qui agite la toile… De nombreux internautes accusant les médias, d'une façon générale, de cacher la vérité…
Chaque information doit être vérifiée et pour l'heure, le seul chiffre officiel est de 10 morts. Ce qui est déjà conséquent… Mais, ce n’est qu’un bilan provisoire…
De plus, nos équipes actuellement à Saint-Martin, ne confirment pas non plus, ces chiffres affolants. 
"J'ai fait toutes les morgues : celle de l'hôpital et les deux autres. Je n'ai pas trouvé les 350 cadavres" annoncés par certains internautes. Je fouille chaque conteneur qui pourrait accueillir 350 corps" rapporte Maëva Myriam Ponet, envoyée spéciale de Guadeloupe 1ère à Saint-Martin. 
D’autres journalistes d’autres médias non plus…
Mais, il est vrai qu'ils n'ont pas pu sillonner tout Saint-Martin, car de nombreuses zones sont encore inaccessibles.
Chose étrange, de nombreuses photos et vidéos des îles sinistrées nous parviennent tous les jours, mais pas de clichés de ces morts qui s'entassent... 

Sur le même thème

  • cyclones

    Il y a 29 ans, le cyclone Hugo ravageait la Guadeloupe

    Les Guadeloupéens s'en souviennent... Et ceux qui n'étaient pas nés à cette époque en ont entendu parler... Le 16 septembre 1989, en fin de journée, les premiers effets se faisaient sentir... Dans la nuit, le cyclone Hugo frappait de plein fouet la Guadeloupe.

  • cyclones

    Isaac frappe aux portes de l'Archipel guadeloupéen

    Isaac poursuit sa route vers l’arc des Antilles. La tempête tropicale se rapproche. La trajectoire a encore changé, avec un passage un peu plus au sud. Mais les fortes pluies et les rafales de vents sont tout de même prévues pour toute cette journée.
     

  • cyclones

    Il y a 90 ans, le Cyclone de 1928

    Le 12 septembre 1928, la Guadeloupe est frappée par l’un des cyclones les plus violents de son histoire.
    Il est resté dans les mémoires sous le nom de Cyclone de 28. Son bilan est effroyable. Outre la destruction de presque tous les bâtiments, plus de 1 300 personnes ont perdu la vie.
     

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play