publicité

Irma, un ouragan très cher pour les assurances

La Fédération Française de l’assurance révèle aujourd'hui qu'Irma est l’une des catastrophes naturelles qui a le plus coûté aux assurances. Près d’1 milliard 300 euros a été payé sur les 2 milliards d’euros de dégâts causés par Irma dans les îles du Nord.

 

  • Franck Aristide
  • Publié le , mis à jour le
Pour les personnes, les entreprises et les collectivités assurées, 95% des dégâts auraient été indemnisés totalement ou partiellement pour près de 26 000 sinistrés assurés, qu’il s’agisse de leurs habitations, de leurs entreprises ou de leurs véhicules. 1 milliard 260 millions d’euros, cela représente plus des 2/3 de la facture totale des ravages causés par Irma.
 

Des retards dans les remboursements

Quasiment l’intégralité des hôtels a été remboursé, ainsi que de nombreuses résidences en co-propriété. Mais cela a pris beaucoup plus de temps que lors de catastrophes d’ampleur outre-Atlantique et ceci pour deux raisons selon la Fédération française de l’assurance :
- l’abandon de beaucoup de logements par leurs propriétaires a rendu la tâche des syndics particulièrement ardue dans la coordination des travaux,
- la pénurie d’artisans et de matière première a ralenti les chantiers et donc les envois de factures.

L'une des catastrophes les plus chères

Au final, Irma, est la catastrophe naturelle qui aura coûté le plus cher aux assurances Outre-mer. Mais même au niveau national, elle figure en haut du panier. Elle arrive tout juste derrière les tempêtes de 1999 et de 2009 qui avaient touché quasiment tout le territoire hexagonal et les inondations de 2016 qui avaient frappé l’île de France et le Centre.
Mais là, les règlements, en fonction des régions, avaient été effectués parfois deux fois plus vite que pour Saint Martin et Saint Barthélemy.
 

Pour les non-assurés, c'est le FSOM qui a pris le relai

Le Ministère des Outremer a déclenché le FSOM, le Fonds de Secours Outre-mer, un dispositif destiné aux populations et aux petites entreprises victimes de calamités naturelles. Près d’1,8 million d’euros ont été alloués aux habitants de Saint Martin et de Saint Barthélemy. Le paiement des indemnités a débuté le mois dernier, en août, un an après le passage d’Irma. 

Tiziana Marone Outremer .1


 
L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play