Jacob Desvarieux accompagné à sa dernière demeure par des milliers de fans

disparition
Convoi funéraire Jacob Desvarieux
©Jean-Marie Mavounzy
Les funérailles de Jacob Desvarieux ont été célébrées en début d'après-midi (5 août) dans la plus stricte intimité, à la demande de la famille. Une cérémonie religieuse en toute sobriété suivie par des milliers de personnes sur les réseaux sociaux.

Ce jeudi 5 août, la Guadeloupe toute entière, la Martinique, la Guyane et de nombreux autres territoires ont rendu hommage à Jacob Desvarieux. Le musicien, chanteur, co-fondateur du groupe Kassav a été inhumé à Saint-François, aux côtés de sa mère. 

Comme le voulait la famille, la cérémonie a été sobre. Dès 13 heures, aux pompes funèbres Dorocant, à Chauvel, aux Abymes, le Père Edouard Silène, vicaire général et curé de la paroisse Saint-Pierre et Saint-Paul de Pointe-à-Pitre a entamé l'office religieux. 

En reprenant les mots de Monseigneur David Macaire, administrateur apostolique du diocèse de Guadeloupe et archevêque de Martinique qui a également tenu à rendre hommage à l'homme et à l'artiste à travers un message.

Ce fut ensuite le tour de Pierre-Edouard Décimus, compagnon de route de Jacob Desvarieux de prendre la parole. C'est avec émotion qu'il s'est adressé aux enfants de l'artiste, leur disant à quel point ils pouvaient être fiers de leur père. 

Si la famille n'a pas souhaité être exposée, sa fille Aurore, digne et courageuse a délivré un message d'espoir. 

A (re) voir la cérémonie religieuse :

C'est ensuite au son de la chanson "Kavalié o dam" que le convoi funéraire a pris la direction du cimetière de Saint-François. A l'extérieur, une foule nombreuse attendait le la sortie du cerceuil en entonnant "Elwa". Parmi eux, Admiral T, un proche. Le chanteur qui a collaboré avec Jacob Desvarieux sur le titre "Chat ka tété rat", voulait saluer une dernière fois celui qui a été un modèle pour lui. 
Les membres du mouvement culturel Akiyo étaient également présents, sur la route du convoi. A l'instar de Jean-Pierre Coquerel, pilier du groupe à po, tous ont voulu rendre hommage à un artiste qui a souvent fait appel à eux, un artiste qu'ils respectaient. En musique...
Également sur la route, en signe de respect, le chanteur Sadik. Impossible pour lui d'être ailleurs, ce jeudi. Malgré les conditions sanitaires, il se devait, lui aussi, d'accompagner Jacob Desvarieux à sa dernière demeure. 

Parmi les milliers de personnes qui se sont tenues sur le trajet entre les Abymes et Saint-François, des connaissances du chanteur, des anonymes, des fans, toutes générations confondues... 

Certains tenant des pancartes remerciant Jacob Desvarieux pour ce qu'il a apporté à nos territoires, à notre culture.

Fans Jacob Desvarieux
©Jean-Marie Mavounzy


A (re) voir le reportage de Lise Dolmare et Jean-Marie Mavounzy :