guadeloupe
info locale

Un jeune attaquant de l’équipe de football de la Gauloise est incarcéré à Paris.

faits divers
Ecusson PAF sur uniforme
©Réunion 1ère
Le jeune footballeur avait annoncé à sa famille et à ses proches qu’il partait faire une surprise à l’un de ses cousins en région parisienne. C’est à son arrivée à Paris vendredi matin que les douaniers ont découvert la drogue dans ses affaires personnelles. 3kg et demi de cocaïne.
 
Le jeune footballeur avait annoncé à sa famille et à ses proches qu’il partait faire une surprise à l’un de ses cousins en région parisienne. C’est à son arrivée à Paris vendredi matin que les douaniers ont découvert la drogue dans ses affaires personnelles. 3kg et demi de cocaïne.
Ruddy Vouteau avait quitté la Guadeloupe jeudi dernier dans la soirée pour un déplacement de 4 jours dans l’hexagone. Il devait donc être de retour très vite.
C’est sa sœur venue le récupérer à l’aéroport qui, ne le voyant pas sortir, a commencé à s’inquiéter. C’est la police aux frontières qui lui a signifié la mise en garde à vue du jeune homme de 26 ans.
Le jeune attaquant n’en n’était pas à sa première livraison. Apparemment il s’agissait de son troisième voyage
Il était d’ailleurs surveillé de très près par les services de  douane.
Ruddy Vouteau a été interpellé et placé en détention provisoire à la prison de Fresnes en attendant son procès.
C’est pour l’instant la stupéfaction dans le milieu du football. Le joueur de la Gauloise bien connu de la régionale Une n’est pas un jeune homme à faire grand bruit même si sur les terrains on le connaît pour être colérique.
Son absence a été remarquée ce week-end lors de la 15ème journée de R1.
Dans un communiqué, la Gauloise a fait savoir qu'elle suspend le joueur à titre conservatoire avec effet immédiat, dans l'attente des conclusions de la procédure judiciaire
En attendant son procès, il reste présumé innocent. Il devrait être présenté en comparution immédiate demain.Ruddy Vouteau, condamné hier, par tribunal de Créteil dans le Val de Marne à 18 mois de prison ferme et à 7000 euros d’amendes, pour trafic de stupéfiants.
Publicité