L'académie fait appel à des "volontaires" pour faire face à la fermeture des écoles

éducation
école
©Guadeloupe La 1ère
L'académie de Guadeloupe recrute des enseignants nouvellement retraités et des personnes diplômées "pour faire face aux effets d'une nouvelle vague" épidémique. Par ailleurs, un protocole assoupli, dans les écoles, a été annoncé par le Premier ministre, Jean Castex.

L'archipel connaît un regain épidémique - ce qui a pour conséquence la fermeture de nombreuses classes - et l'académie avait annoncé, vendredi 7 janvier "mettre en oeuvre" des "moyens complémentaires dédiés au remplacement" des personnels absents après avoir été contaminés, afin de "limiter le nombre de fermetures". 

Des personnes opérationnelles pour assurer la continuité pédagogique

Les cas de Covid sont venus s'ajouter à d’autres absences. Du coup, l’administration a décidé de faire appel à des volontaires afin d’assurer la continuité pédagogique. Et parmi eux des retraités et des jeunes diplomés, "des personnes immédiatement opérationnelles", selon Dominique Bergopsom, le secrétaire général de l’académie de Guadeloupe, la situation n’est certes pas tendue, mais il s’agit surtout d’assurer la continuité pédagogique.

Dominique Bergopsom, secrétaire général de l’académie de Guadeloupe : situation au Rectorat

En fin de semaine dernière, trois écoles et 215 classes, tous cycles confondus, étaient fermées en raison de cas de Covid. 
"La rectrice de région, Christine Gangloff-Ziegler, très attentive à la poursuite des apprentissages en présentiel, compte sur ces volontaires pour renforcer les équipes et assurer la continuité pédagogique au bénéfice des élèves", souligne le communiqué. 

En quelques heures, plus de 80 demandes ont été enregistrées, a précisé le secrétaire général de l'académie. 

Un protocole assoupli annoncé par le Premier ministre

Lundi (10 janvier), Jean Castex a annoncé un assouplissement du protocole sanitaire face à l'épidémie de Covid-19 dans les établissements scolaires. Désormais, trois autotests pour les cas contacts à l'école, sans obligation de test antigénique ou PCR, sont demandés.
Pour le Premier ministre, il s'agit là de "simplifier la vie des familles mais aussi la vie des professeurs et des directeurs d'école, essentiellement à l'école primaire".

L'épidémie progresse à une vitesse fulgurante sur l'île : "Nous dénombrons plus de 5 300 nouveaux cas depuis vendredi dernier", indique un bulletin sanitaire de la préfecture et de l'Agence régionale de santé faisant état de la situation lundi soir. 
Le taux de positivité est repassé au-dessus de la barre des 20% et le taux d'incidence dépasse 2 800 cas par semaine  pour 100 000 habitants. "10 personnes (contre 4 vendredi) sont désormais admises en réanimation", indique également le communiqué. 

L'académie de Guadeloupe compte un total de 295 écoles, 88 collèges et lycées.