L’affaire Komla contre le Crédit Lyonnais, la Cépac et la BDAF, revient ce mardi devant les tribunaux

justice
balance de justice
©cc-by www.BackGroundnow.com

L’un des grands scandales financiers de ces 50 dernières années. Le nom de Maurice Komla revient dans chacun de ces dossiers : l’affaire du Crédit Lyonnais n’est que l’une des ramifications de l’affaire SODEG. L'entepreneur attaque les 3 banques pour cavalerie.

C’est un Maurice Komla sûr de son dossier, et déterminé qui se présentera demain devant le tribunal correctionnel de Pointe-à-Pitre. L’ancien chef d’entreprise dans le BTP,  a choisi une procédure de citation directe pour s’opposer à 3 banques de la place qui, selon lui, ont délibérement organisé sa faillite financière. Des banques, qu’il accuse donc d’escroquerie, de faux, d’usage de faux, de transactions illégales et de beaucoup d’autres choses.

C’est en 1998, que Maurice Komla se voit contraint de déposer le bilan de ses sociétés. Selon lui  sa banque le lâche alors même qu’à l’époque, il est l’un des plus gros clients de l’établissement avec un encours de près de 100 millions de francs.

Maurice Komla était alors l’un des plus gros constructeurs de logements sociaux en Guadeloupe. 22 ans plus tard, l’entrepreneur est convaincu d’avoir été la victime de banques peu scrupuleuses qui l’ont sacrifié au bûchet d’intérêts qui le dépassent.

L’homme d’affaire demande donc réparation. Et pour cela avec ses avocats, Maurice Komla a réuni des preuves, plus de 125 pièces prouvant selon lui ses accusations. Ce mardi, toutes les parties de ce dossier devraient être présentes face au tribunal qui devrait statuer sur cette affaire à multiples rebondissements.

Les Outre-mer en continu
Accéder au live