L'appel à la mobilisation de la FSU diversement suivi dans les établissements scolaires de l'Archipel

social
Mouvement FSU 1
©R. Defrance

LA FSU, la Fédération Syndicale Unitaire a lancé un appel à la mobilisation pour ce mardi. La fédération entend ainsi faire part de son mécontentement, face à la fermeture de classes, annoncée pour la rentrée prochaine.

 

Une journée de mobilisation nationale que la FSU Guadeloupe a voulu capitaliser pour faire remonter toutes les revendications portées par les différents syndicats qui la composent. Il s'agissait avant tout, pour tous, de souligner la détérioration de leurs conditions de travail qu'ils considéraient déjà comme dégradées et que la situation sanitaire a amplifiées.

Les autres revendications  portent sur la revalorisation de leurs métiers, les salaires, les moyens et les conditions de travail.  Et la fédération a donc convié ses adhérents du premier et second degré, pour débattre et construire une dynamique de mobilisation.

Mouvement FSU 2
©R. Defrance

Eddy Segur, Secrétaire Général de la FSU Guadeloupe. 

Des chifftres qui sont malgré tout très différents de ceux du Rectorat. À la mi-journée, l'académie faisait état de :

- 11,25 % de personnels enseignant du 1er degré en grève

- 3,47 % de personnels enseignant du 2nd degré en grève

 - 0,54 % pour les autres personnels de l'Education Nationale