L'épidémie de dengue progresse en Guadeloupe

dengue
Communes impactées par la dengue
L'impact de la dengue dans les communes de Guadeloupe
L’épidémie poursuit sa progression de manière intensive sur l’ensemble du territoire. Depuis le début de l‘épidémie (fin 2019), un décès directement lié à la dengue est à déplorer. Le sérotype circulant majoritaire reste le sérotype 2.
Depuis la fin septembre jusqu'à aujourd'hui, en moyenne, chaque semaine, ce ne sont pas moins de 1000 cas cliniquement évocateurs de dengue qui sont vus en consultation médicale contre 600 cas durant les quatre premières semaines de septembre et même moins de 300 cas en août .
Cette évolution croissante reflète la progression de la circulation virale sur l’archipel.
Depuis le début de l’épidémie à la mi octobre 2019, près de 17 050 cas cliniquement évocateurs de dengue ont été estimés en médecine de ville dont près de 4 100 (24%) au cours des quatre dernières semaines.

L'impact de la dengue dans les communes


Si tout l’Archipel est concerné par cette recrudescence de cas, les communes les plus impactées, c’est-à-dire celles dont l’incidence cumulée est la plus élevée (supérieure à 100 cas estimés pour 10 000 habitants), restent Saint-François, Le Moule, Le Gosier, Petit-Bourg, Vieux-Habitants et Capesterre-Belle-Eau, auxquelles s’ajoutent plus récemment les communes des Abymes, Basse-Terre, Grand-Bourg et Capesterre de Marie-Galante.
Dix communes présentent des incidences comprises entre 40 et 100 cas pour 10 000 habitants: Anse-Bertrand, Petit Canal, Sainte-Anne, Pointe-à-Pitre, Baie-Mahault, Lamentin, Bouillante, Baillif, Vieux-Fort et Saint-Louis de Marie-Galante. La circulation du virus s’intensifie sur l’île de Marie-Galante, première touchée par l’épidémie de dengue, fin 2019.
Deux des 27 communes de l’Archipel, Pointe-Noire et Goyave, disposant de médecins sentinelles ne rapportent aucun cas cliniquement évocateur de dengue vu en consultation sur les quatre dernières semaines.

A Saint Martin et Saint Barthélemy


Saint-Martin :
Une cinquantaine de cas cliniquement évocateurs de dengue est rapportée chaque semaine en moyenne depuis 4 semaines, marquant une augmentation de l’activité dengue sur l’île. L’épidémie se poursuit. Un décès est à déplorer depuis le début de l’épidémie (début 2020). Le sérotype DENV-1 est largement retrouvé.
Saint-Barthélemy:
La diminution des indicateurs de surveillance de la dengue se poursuit en restant néanmoins dans des valeurs élevées. L’épidémie actuelle se poursuit.  L’analyse de prélèvements récents a permis de détecter exclusivement le sérotype DENV-1.

VOIR :

Bilan épidémiologique Guadeloupe-Saint Barthélemy-Saint Martin 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live