L'Etat garde la main à travers l'ARS sur la venue des médecins cubains en Guadeloupe.

coronavirus
Les médecins cubains
Le décret qui permet à des médecins non ressortissants de l'Union Européenne d'exercer en France a été signé par le Chef du gouvernement. Une longue bataille du sénateur Lrem Dominique Théophile mais aussi, une carte à jouer pour Cuba qui a fait de l’exportation de sa médecine une spécialité.
Avec la parution hier au JO du décret autorisant des personnels de santé, possédants des diplômes or Union Européenne (UE), à exercer sur les territoires Français de l'Atlantique, la diplomatie de la blouse blanche risque bien de jouer à plein régime et très vite au beau milieu de cette crise sanitaire. Tous les regards se tournent désormais vers Cuba qui a fait de l’exportation de la médecine une spécialité.
Que ce soit en Haïti  pour l’épidémie de choléra post Séisme  ou encore en Afrique de l’ouest en 2014 pour celle d’Ebola, la médecine de crise cubaine s’est taillé une très solide réputation au fil du temps. Il faut dire que la havane exporte ses médecins depuis les années 60.
Rien qu’en 2019 selon le régime Castriste, 50 000 médecins Cubains travaillaient à l’étranger.
Et ça rapporte.... plus même que l’économie touristique
Si la Havane cède bien volontiers une aide médicale gracieuse au titre de la solidarité envers les pays les moins riches ou ceux qui partagent sa vision, les autres en revanche s’acquittent des salaires de ces spécialistes selon des modalités et des grilles tarifaires validées par les diplomaties et forcements secrètes. 
Cuba annonce 8 à 10 milliard de Dollars par an directement perçu par le régime  qui ne reversera selon diverses sources concordantes qu’un faible pourcentage aux praticiens aux alentours de 20%  du salaire. Pour mémoire le salaire moyen d’un médecin a cubain est de 60 dollar. Ajoutez à cela les conditions d’exercices tendues des semaines de 60h et des missions souvent de 3 ans sans famille et sans vacances ; Il n’en fallait pas temps pour que les opposants au régime y voient une forme d’esclavagisme. C’est en ce sens que  L’ONG "Prisonniers defenders" a déposé une requête sur le bureau du procureur de la cours pénale internationale de la Haye fin 2019. 
 

Un texte qui concerne toutes les collectivités du bassin atlantique


Dominique Théophile a fait passer son texte en Juillet dernier, mais le décret d'application n'avait pas été pris. Le texte concerne aussi bien Saint-Pierre et Miquelon que la Guyane, la Guadeloupe et la Martinique.
Les Antilles françaises pourront donc faire appel aux avancées indéniables de la médecine cubaine, spécialisée dans la médecine de crise. Mais c'est l'Agence Régionale de Santé qui va en décider.
Julien Mérion est Maître de conférences en science politique à l'Université des Antilles, spécialiste de la coopération régionale et président de l'association Coreca, Contact recherche en caraïbes, aurait souhaité un investissement plus concret des collectivités locales et de l'Université. 
Julien Mérion

Julien Mérion

En attendant Cuba continue de déployer son contingent sanitaire. Ils sont plus de 500 professionnels actuellement déployés dans 37 pays différents. Le soft Power à la sauce Cubaine continue de s’étendre et passera vraisemblablement par la France via la Guadeloupe et la Martinique... 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live