L'heure du Grand Oral a sonné pour les candidats au baccalauréat

éducation
le Grand Oral du bac
Des lycéens pendant leur passage du Grand Oral ©Mathis Cantalla
Depuis ce lundi, les candidats au baccalauréat affrontent l'ultime épreuve de l'examen, le Grand Oral. Une épreuve redoutée par les candidats mais dont ils sortent souvent avec une impression de satisfaction

C'est un passage obligé pour les futurs bacheliers, le point final instauré par la réforme du baccalauréat et qui, cette année, se passe à partir de ce lundi 20 juin jusqu'au vendredi 1er juillet.

Une épreuve qui porte sur les deux enseignements de spécialité choisis par les lycéens qui avaient pour cela à préparer deux questions sur ses enseignements durant l'année, pour passer ce Grand Oral. 
Face au jury  qui choisit l'une des deux questions, chaque candidat a alors vingt minutes pour se préparer avant de venir faire un exposé de 5 minutes au cours duquel il aura à expliquer en argumentant les raisons de son choix pour cette question.
Ensuite, le Jury l'interroge pendant une dizaine de minutes sur se présentation et son argumentation. Enfin, durant les 5 dernières minutes, le candidat présente au jury son projet professionnel ou les études qu'il compte poursuivre après cette année de Terminale.

Grand Oral
Grand Oral : l'attente ... ©S.L.

Hannah  De Lacaze est en spécialité maths physique. Elle fait partie des premiers candidats qui ont ouvert le bal ce lundi. Malgré des moments de doute, elle est plutôt confiante quant au résultat.

Hannah De Lacaze lycéenne Spécialité Math-Physique

Et en guise de conseil pour ceux qui passeront après elle, Hannah ajoute :

On y va un peu dans l'inconnu, on ne sait pas à quoi s'attendre, parce qu'on n'a pas forcément eu beaucoup de préparations orales pendant toute notre scolarité,.. c'est sûr que c'est stressant mais en fait, c'est un stress qui nous emmène à travailler pour quelque chose de bénéfique. C'est donc une expérience assez sympa à vivre. Et puis toute notre vie on va souvent être amenés à faire des oraux !...

Hannah De Lacaze, lycéenne

le grand oral
. ©S.L.

Depuis que l'épreuve du Grand Oral a été instaurée avec la réforme du baccalauréat, les candidats veillent à lui accorder une attention très particulière. Et pour cause : elle pèse beaucoup pour la note finale du bac. Son coefficient est fixé à 10 pour le baccalauréat général.
A titre de comparaison, l’épreuve de philosophie est à 8 et les deux épreuves de spécialité cumulent 16 de coefficient.
Pour le baccalauréat technologique, le grand oral a un coefficient de 14, contre 4 pour la philosophie et 16 pour les enseignements de spécialité.