La baisse du trafic aérien à Orly ne freine pas les mules, en provenance des Antilles et de la Guyane

trafic de drogue
 Olivier Dussopt, ministre délégué aux Comptes publics à Orly avec la Douane
©Twitter

Le ministre délégué aux Comptes publics, Olivier Dussopt, était en visite, ce vendredi 26 février, chez les douaniers de l'aéroport d'Orly, avec en ligne de mire la lutte contre le trafic de stupéfiants en provenance de la Guadeloupe, de la Martinique et de la Guyane. 

Le ministre délégué aux Comptes publics, est venu constater vendredi matin, le travail des douaniers de l'aéroport d'Orly pour lutter contre le trafic de cocaïne en provenance des Antilles et de la Guyane.

1 000 mules interceptées 

Le lundi 22 février dernier, c'est à l'aéroport de Roissy qu'Olivier Dussopt a présenté le nouveau plan d'action douanier de lutte contre les contrefaçons pour la période 2021-2022. Les saisies douanières en France sont ainsi passées de 200 000 articles interceptés en 1994 à 5,64 millions en 2020 (+ 20 % par rapport à 2019).

Le 26 février, il s'est rendu à l'aéroport d'Orly. Présent à l’arrivée d’un vol de Pointe-à-Pitre, le ministre a assisté aux contrôles effectués sur les passagers. Si le trafic aérien a baissé, -70%, les trafics, eux, continuent. En 2020, 1 000 mules ont été arrêtées alors qu'elles tentaient de faire passer de la drogue, soit 200 de moins qu'en 2019. Les dispositifs ont été renforcés, avec des contrôles avant l'embarquement et après l'atterrissage. 

La lutte contre le trafic de stupéfiants reste l’une des actions prioritaires du gouvernement sur ces plateformes. D'autant plus qu'un cinquième des saisies douanières de cocaïne se fait dans les aéroports. Olivier Dussopt a ainsi dévoilé le bilan et les stratégies du gouvernement pour tenter d’enrayer le transport de drogue entre nos régions et l’Hexagone.

Olivier Dussopt, ministre délégué aux Comptes publics

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live