La communauté scolaire du lycée Faustin Fléret de Morne-à-L'Eau mobilisée pour la réouverture du lycée

éducation
Ordures devant Faustin Fléret

Après plusieurs jours sans cours du fait des exactions perpétrées contre l'établissement, la communauté a décidé de prendre le taureau par les cornes pour effectuer le nettoyage du lycée et permettre aux élèves de retrouver leurs salles de classes sans plus tarder

Ils sont venus, ils étaient tous là. Ils, parents d'élèves, enseignants, personnels d'entretien, personnels administratifs, proviseur et surtout, lycéens. Tous venus pour prêter main forte aux personnels d'entretien, confrontés depuis plusieurs jours à des saccages et des actes malveillants dans l'enceinte du lycée.

Des auteurs inconnus mais des actes bien visibles qui vont jusqu'à empêcher la tenue des cours. L'initiative était d'abord du fait des lycéens, conscients des enjeux de leur scolarité et des risques pédagogiques pour chacun d'entre eux.
 

C'est sans peine qu'ils entraînent dans leur sillage l'administration de l'établissement et leurs propres parents, tous sur le même pied de guerre qu'eux.

Claude Jotham, proviseur du lycée Faustin Fléret

Jimmy Dabady, parent d'élèves de la FAPEG

Pancartes lycéens
©Ch. Danquin

Et les armes n'auront pas été que des gants, des balais et des poubelles. Les feutres et les cartons ont été particulièrement sollicités. Parce que les lycéens ne voulaient pas seulement nettoyer le lycée, ils voulaient aussi lui rendre ses lettres de noblesse et faire comprendre sa mission que tous les actes malveillants mettent à mal.

Anna-Liha élèves de 1ère au lycée Faustin Fléret

Après cette journée de grand nettoyage et de moralisation, tous espèrent que les cours reprendront normalement vendredi. Parce que, pour beaucoup, le bac viendra sanctionner dans quelques semaines ce que l'année aura vraiment été pour chacun des candidats.

Equipe de nettoyage à l'oeuvre
©Ch. Danquin