La contribution des infirmiers à la campagne de vaccination

coronavirus
Vaccin contre la Covid-19
©Eddy Golabkan

Les infirmiers libéraux de Guadeloupe prendront une part active à la campagne de vaccination, anti Covid-19 en cours. Un protocole a été établi et leur a été communiqué, pour préciser les modalités de leur contribution.

Une campagne de vaccination par ordre de priorité

La campagne de vaccination a été lancée, officiellement, ce vendredi 8 janvier 2021, en Guadeloupe, au centre gérontologique de Palais Royal, aux Abymes.

Pour l’instant, seules les personnes vulnérables peuvent se faire vacciner, à savoir les personnes âgées accueillies en établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD), ou en accueil familial, voire à domicile. Les soignants, qui prennent en charge ces personnes particulièrement exposées, font aussi partie des publics prioritaires, mais, même en leur sein, un ordre de priorité est établi, comme le précisait le Docteur Bruno Jarrige, médecin réanimateur et directeur médical de la crise Covid, dans cet article :


Qui pour faire les injections ?

Médecins, pharmaciens et infirmiers apporteront leur contribution à cette campagne de vaccination. Mais dans quelles conditions ?
La semaine dernière, l’Agence régionale de la santé (ARS) leur a précisé l’organisation de la stratégie vaccinale, sur le territoire.

Virginie Sébastien a participé à cette réunion, en tant que trésorière de l’URPS Infirmiers, en Guadeloupe, l’Union régionale des professionnels de santé. Elle nous apporte des précisions, sur l'organisation de cette étape importante, dans la lutte contre la Covid-19 : 

Virginie Sébastien, trésorière de l’URPS Infirmiers - stratégie vaccinale

Où et quand, les personnes prioritairement visées par cette campagne de vaccination devront-elles se présenter ? Dans quelles conditions vont intervenir, concrètement, les infirmiers libéraux ? Virginie Sébastien nous en dit davantage :

Virginie Sébastien, trésorière de l’URPS Infirmiers - contribution des infirmiers

Les deux centres, adossés au Centre hospitalier universitaire de la Guadeloupe (CHUG) et au Centre hospitalier de Basse-Terre (CHBT) sont, donc, ouverts à compter de ce lundi 11 janvier 2021.

Les Outre-mer en continu
Accéder au live