La filière bois freinée dans son élan par la pandémie

artisanat
Bois 1
©L. Gaydu
L’impact de la crise sanitaire est bien palpable dans notre économie. Les entreprises souffrent du manque d’activité. A Pointe Noire, capitale de la filière bois, les artisans sont plus que jamais en proie a des grandes difficultés. Et l'horizon semble de plus en plus compliqué.
 
Même si l'Archipel guadeloupéen a échappé à un nouveau confinement, les difficultés sont très perceptibles dans le monde des entreprises et singulièrement celui de l’artisanat..
Un secteur fragilisé par la crise sanitaire avec pour certains métiers, de grosses difficultés au quotidien.
A Pointe Noire,  les artisans de ce métier vivent des mois difficiles : Plus de clients, plus de chiffre d'affaires et des lendemains qui s'annoncent compliqués. Au point que certains songent à raccrocher, tandis que d'autres essaient de se diversifier pour maintenir tant bien que mal leur activité.
Bois 2
©L. Gaydu

C’est le cas de José Pindi qui exerce ce métier d’ébéniste depuis près de 30 ans. Il n’avait jamais connu une telle situation.
Il songe même à déposer sa carte d’artisan.