La grive à pattes jaunes a son timbre

environnement
Timbres Oiseaux des Îles
©Ch. Danquin

Un bloc de timbres a été présenté ce matin par le directeur de La Poste. Il met en lumière les oiseaux des îles. Ceux-ci disparaissent progressivement de notre environnement d'où des mesures de protections et d'éducation ornithologique. Une façon de préserver les espèces. 

Sur ces timbres, des oiseaux. De l'outre-mer ou de l'Hexagone, ils ont la particularité d'être menacés de disparition à terme, si rien n'est fait pour les préserver. La Grive à pattes jaunes dont la chasse interdite ailleurs est encore autorisée en Guadeloupe, l'oriole des mangroves et des forêts humides de la Martinique, le Tuit-tuit  dont il ne reste que quarante couples à la Réunion, et le Pingouin torda habitué des côtes françaises entre octobre et avril, à la fois en Manche, en Atlantique et en Méditerranée. Tous se retrouvent sur l'un des timbres de ce bloc qui leur est cansacré.

Et c'est le pari que la Poste a voulu faire en leur donnant une réelle visibilité sur ses timbres afin qu'ils soient reconnus par tous les publics, en priorité les enfants, pour qu'ils soient sensibilisés à leur défense. Ce vendredi, au Jardin de Valombreuse, c'est en présence de toute une classe d'une école de Petit Bourg que la manifestation a eu lieu.

enfants pour le timbre oiseaux des îles
©Ch. Danquin

La commune qui s'est impliquée dans une stratégie de valorisation de la culture et du patrimoine régional, a aussi lancé un concours de dessin jusqu'en mai prochain et une fresque murale qui sera réalisée en juin sur le mur du bureau de Poste du bourg.