La Guadeloupe s'enrichit d'une nouvelle distillerie

agriculture
Rhum "Papa Rouyo 1"
©O. Duflo
Une nouvelle marque de rhum sur le marché: "Papa Rouyo" veut taper dans la catégorie prémium. Il a été lancé hier avant une commercialisation plus importante en septembre.

Il y avait foule dans les installations de la petite distillerie de Goyage, entre les alambics à colonne. A peine ouverte et déjà fort prisée par les connaisseurs. C'est que, derrière ce nouveau venu sur le marché des rhums, il y a déjà une histoire et un concept portés par une équipe volontaire et ambitieuse. Tous sont sûrs de pouvoir se faire une place particulière en ajoutant une touche à la palette des rhums Guadeloupéens.

Joris Gali, président de la distillerie "Papa Rouyo"

Et ce mariage d'intérêt entre ces planteurs du Moule et ces producteurs de rhums de Goyave s'inscrit déjà dans la durée. Avec les armes de la communication moderne, présente sur les réseaux sociaux, les chevilles ouvrières de cette nouvelle étiquette de rhum ont déjà compris qu'on ne met pas ses oeufs dans une seul panier. Ils ont mis en place toute une stratégie pour monter progressivement en puissance.

Joris Galli, président de la distillerie "Papa Rouyo"

Rhum "Papa Rouyo" 2
©O. Duflo

Bien sûr, aucune des gouttes de ce rhum n'a imprégné le palais de celui dont il porte le nom, mais ses descendants ont su donner à leur marque le caractère de celui qui les a inspiré, pour le différencier des autres. Mais cela, seuls les experts pourront en témoigner.

« l’abus d’alcool est dangereux pour la santé »