La Maison du crabe cambriolée pour la troisième année consécutive

faits divers
maison du crabe
©A. Houda

La Maison du crabe a été de nouveau victime d'un cambriolage. Au total, près d'une tonne de crabes a été volée. C'est une énorme perte pour Philippe Bénon, propriétaire de la structure. 

Victime de son succès. Le crabe est très prisé en cette période de Pâques. A tel point que certains n'hésitent pas à commettre l'irréparable pour s'en procurer.

Conséquence, pour la troisième année consécutive, la Maison du crabe, située au Moule, a été victime d'un cambriolage dans la nuit du jeudi 1er au vendredi 2 avril. Malgré un dispositif de sécurité renforcé, les cambrioleurs ont réussi à dérober plus d'une tonne de crabes blanc de terre. Une perte estimée entre 3 000 et 4 000 euros.

maison du crabe
©A. Houda

Philippe Bénon, propriétaire de la Maison du crabe et dans le métier depuis trente-cinq ans, se sent floué. C'est à 5 heures du matin en sortant de son habitation, qui se situe en face de la maison du Crabe, qu'il aperçoit des crabes en liberté.

A son arrivée, il constate qu'il n'y a plus de chaînes devant la porte d'une des cages où il entrepose ses crabes. Une cage totalement vide.

Philippe Bénon, propriétaire de la Maison du crabe

A une période où les Guadeloupéens sont très consommateurs de crabes, le propriétaire et les employés se disent très peinés par la situation. Et les conséquences sont désastreuses pour leur activité. 

Philippe Bénon, propriétaire de la Maison du crabe

En cette période de fêtes de Pâques et ayant beaucoup de travail à rattraper, Philippe Bénon n'a pas encore été porté plainte même si les forces de l'ordre ont déjà constaté les faits. Malgré cela, le propriétaire de la Maison du crabe, le promet, il pourra tout de même assurer ses commandes.

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live