La maladie d'Alzheimer : Une réalité avec laquelle il faut compter en Guadeloupe

alzheimer
Alzheimer / santé / journée
Accompagnement d'une personne atteinte par la maladie d'Alzheimer (image d'illustration). ©Pixabay
Avec le vieillissement de la population, la maladie d’Alzheimer est devenue chez nous un enjeu majeur de santé publique. 10000 personnes seraient touchées, mais on ne dispose pas d’indicateurs de mesure de l’évolution de la pathologie. La prise en charge reste par ailleurs, difficile et onéreuse

Selon des médecins gériatres, 10000 personnes souffriraient de la pathologie en Guadeloupe. Mais en réalité on ignore les taux de prévalence et d’incidence, faute d’études épidémiologiques.

Une certitude : la maladie d’Alzheimer est l’une des principales causes de dépendance des personnes âgées. Un vrai défi en matière de santé publique pour un territoire voué à devenir à l’horizon 2030, l’une des plus vieilles régions de France, si l’on en croit les prévisions démographiques.

L’enjeu est d’autant plus crucial qu’en Guadeloupe on est confronté à l’émergence des pathologies neurodégénératives et que la maladie d’Alzheimer, identifiée comme la plus fréquente des démences, touche également les jeunes.
La prise en charge des malades coûte cher et les équipes spécialisées Alzheimer qui interviennent à domicile ne sont prises en charge par la Sécurité Sociale que pour trois mois maximum sur l’année.

 Des progrès dans la prise en charge avec des points à améliorer

La situation c’est cependant améliorée ces dernières années, au niveau du personnel encadrant. Le corps médical y est plus sensible et de nombreux modules de formation ont été mis en place dans les EHPAD notamment.

Il reste malgré tout quelques points noirs. C’est le cas de certaines familles d’accueil, alternative moins onéreuse aux EHPAD, pas toujours formées à la prise en charge de la maladie.

L’idée du dépistage précoce a aussi fait du chemin auprès des familles, de plus en plus conscientes désormais de la nécessité d’intervenir très tôt pour ralentir la progression de la maladie.

Il y a aussi l'aide essentielle que certains professionnels apportent dans le cadre de la prise en charge de cette maladie. Les orthophonistes font partie des ces maillons qui donnent du sens à cette chaine d'actions en faveur des patients.

©Guadeloupe
Misié Sadik - extrait clip alzheimer
Le chanteur guadeloupéen Misié Sadik a consacré une chanson à la maladie d'Alzheimer, dont sa grand-mère est atteinte. ©Extrait Clip Misié Sadik "Alzheimer"

Confrontés à de grosses difficultés financières, les bénévoles de France Alzheimer continuent à faire sacerdoce. Une association d’utilité publique qui recherche désespérément un local pour le soutien psychologique aux familles.

Cette journée est l’occasion d’informer et de sensibiliser sur cette maladie. Elle permet aussi d’apporter une attention toute particulière aux personnes malades, à leurs familles, aux aidants, mais aussi d’informer et de sensibiliser la population. C'est également l’occasion de faire connaitre les nombreuses actions menées sur le territoire tout au long de l’année et de partager les avancées scientifiques et thérapeutiques.

François Lemaistre, président de l’association France Alzheimer

Notez aussi que dans le cadre de cette journée dédiée à la maladie d'Alzheimer, l’acteur Luc Saint-Eloi viendra présenter le film de Christian Lara « AL » qui sera projeté vendredi soir au Ciné Star. Un film sur la maladie d’Alzheimer.