La mer et la rivière avec un chronomètre en tête

coronavirus
plage pour tous
©D. Quérin
Depuis mercredi, parmi les allègements aux mesures sanitaires en vigueur, il est désormais possible de bénéficier d'un second créneau horaire pour se rendre à la plage ou à la rivière, l'après-midi. Mais toujours en mode "dynamique".

Nous sommes sur la plage de Malendure à Bouillante. A cette heure du jour, une heure autorisée, les baigneurs sont nombreux. Plus nombreux que d'habitude mais les consignes sont connues : il ne viendrait d'ailleurs à personne l'idée de pique-niquer. 
Pour autant, il ne leur viendrait pas non plus l'idée de ne pas profiter pleinement de ce créneau offert pour se baigner. Pour beaucoup, le danger c'est le virus et non les règles pour le combattre. Alors on s'adapte.

Les baigneurs philosophes

©Guadeloupe
sORTIE DE BAIN
Sortie de bain... ©D. Quérin

A quelques kilomètres de là, sur les bords de la rivière Corossol. Malgré certains avis contraires, il est l'heure de sortir de l'eau. Certains croyaient en effet que l'allègement n'imposait pas de coupure dans la journée. Mais il faut se rendre à l'évidence, la rivière est toujours aussi dynamique et on ne peut pas y rester déjeuner. 
Alors, quitte à y revenir plus tard, il faut partir. Certains s'en accomodent, d'autres regrettent qu'il en soit toujours ainsi.

Les gens de la rivière

©Guadeloupe

Et puis il y a ceux qui trouvent à redire de cette stratégie.

Baigneur contrarié

©Guadeloupe

Jamais très loin, les forces de l'ordre veillent au grain, histoire d'expliquer à ceux qui ne le comprennent pas, le bien fondé des mesures auxquelles ils sont soumis.

Voir tous les horizons
©D. Quérin