La propagation du variant Omicron accélère la tension sur les hôpitaux de la Guadeloupe

coronavirus
Patient covid aux urgences du CHUG
Un patient pris en charge aux Urgences COVID du CHUG ©Guadeloupe La 1ère
Le variant Omicron circule bel et bien en Guadeloupe. Il est désormais présent dans 96% des prélèvements et malgré une moindre dangerosité de ce variant, le faible taux de personnes vaccinées fait craindre le pire. Les services hospitaliers sont désormais sous tension.

Les études se multiplient sur le variant Omicron. Depuis plusieurs semaines il parcourt le monde et fait monter en flèche le nombre de contaminations en Europe et partout ailleurs, où il se transmet.

Les recherches montrent cependant, que si Omicron est très contagieux, il provoque moins de formes graves de la maladie et donc moins d’hospitalisation chez les personnes vaccinées. Là est la clé de l’équation. Chez les personnes vaccinées, contaminées par le variant Omicron, les risques d’hospitalisation sont 69% inférieurs que pour  le Variant Delta.

Mais en Guadeloupe, la vaccination piétine. Seulement 43% de la population a reçu une première dose de vaccin et force est de constater que la tension hospitalière augmente lentement mais surement, sur notre territoire.

Une progressive augmentation des hospitalisations

Vendredi dernier, 10 personnes atteintes du Covid étaient hospitalisées en réanimation. Aucune d’entre elles n’est vaccinée et le chiffre augmente par rapport aux semaines passées. 16 patients se trouvaient au service de maladies infectieuses du CHU. 32 autres sont hospitalisées dans les différents services hospitaliers en Guadeloupe. et les appels au SAMU continuent d’augmenter.

Pas besoin d’être un expert pour comprendre que les chiffres exponentiels observés quant à la contamination Omicron, devrait mettre en difficultés nos services hospitaliers déjà limités. En Guadeloupe, les capacités de lits de réanimation sont de 35 auxquels  s’ajoutent 13 lits disponibles  en soins critiques. Et cela pour traiter les cas covid mais aussi toutes les autres pathologies.

 Bruno Jarrige, responsable de la cellule Covid de l'hôpital de Pointe-à-Pitre était l'invité ce lundi du journal radio de Guadeloupe la 1ère

Bruno Jarrige, responsable de la cellule Covid de l'hôpital de Pointe-à-Pitre