La Région met un terme aux fonctions de José Gaydu

région guadeloupe
Région Guadeloupe
Hôtel de la Région Guadeloupe, à Basse-Terre
Une décision prise durant l'entre deux tours : Ary Chalus s'est séparé de José Gaydu, jusque là directeur général adjoint au Conseil Régional. Depuis quelque temps, l'homme était au cœur d'une dénonciation formulée par la CFTC

Le dossier a été traité discrètement durant l’entre-deux tours des élections régionales. Le 22 juin, José Gaydu, directeur général adjoint au Conseil Régional a été suspendu de son poste. Il est reproché à cet « agent contractuel à temps complet de n’avoir pas consacré l’intégralité de son activité professionnelle à ses fonctions à la Région Guadeloupe, et d’avoir exercé à titre professionnel une activité publique lucrative au sein d’une autre collectivité territoriale ». José Gaydu occupait en effet depuis le 1 avril dernier la fonction d’administrateur, en charge du pilotage des grands projets de développement  socio-économique et de politique du territoire du Département des Landes.

A Mont de Marsan, la réaction a été encore plus radicale. Xavier Fortinon, le président du Conseil départemental, a signé le 22 juin un arrêté de retrait de la nomination de José Gaydu. Ce dernier a remboursé, par chèque, les deux mois de salaire indûment perçus.

José Gaydu avait été recruté le 15 septembre 2016  par Marie-Luce Penchard, 2ème vice-présidente du Conseil Régional. Un recrutement contesté par la suite par le syndicat CFTC des territoriaux.

Dans un communiqué en date du 17 juin dernier, Mario Varo s’étonnait « du don d’ubiquité » supposé de José Gaydu. 5 jours plus tard, le secrétaire général du syndicat déposait plainte au pénal auprès du procureur de la République de Basse-Terre. De fait, Ary Chalus, qui a déjà eu quelques soucis judiciaires, ne pouvait se permettre une nouvelle affaire. 

Pour autant, l’affaire ne fait que commencer

Selon cette plainte, que nous avons pu consulter, la CFTC des Territoriaux demande également au magistrat de faire la lumière sur une activité privée présumée de José Gaydu. Ce dernier aurait participé en janvier dernier à un audit organisationnel des services de la commune de Morne à l’Eau pour le compte de la société AKS. Un audit facturé 34 720 euros.

Arrêté du Conseil Régional

Comment ont réagi les principaux intéressés ?

Contacté, José Gaydu n’a pas souhaité faire de commentaire. Idem pour le Conseil Régional. Jean Bardail, maire de Morne à l’Eau, reconnaît l’existence de l’audit, indique qu’il est toujours en cours et précise qu’il communiquera à son issue.