La Région ouvre ce jeudi son année culturelle consacrée à l’œuvre de Maryse Condé.

L'écrivaine guadeloupéenne et ancienne professeure de littérature Maryse Condé.
Une année hommage ponctuée de nombreuses manifestations mais aussi pour permettre aux Guadeloupéens de se réapproprier l’œuvre monumentale de Maryse Condé. Ce jeudi soir, le lancement officiel de cette année-hommage à Maryse Condé sera donné au Mémorial ACTe, en présence d’officiels et notamment de la fille de Maryse Condé à la tête de la ‘’Kaz A Condé’’. Une pièce inspirée de l’œuvre de Maryse Condé y sera présentée

"Enfin Libre, Désidérada" est une pièce de théâtre musicale de Nathaly Coualy et de David Blamèble. Ce soir, et pour la première elle sera jouée devant un public et dans sa version intégrale. Une pièce inspirée du roman "Désidérada" de Maryse Condé paru en 1997.

L'écrivaine guadeloupéenne Maryse Condé, à Paris en août 2012

Ce spectacle sera le point culminant d’une soirée qui lancera une année entière dédiée à l’œuvre de l’écrivaine guadeloupéenne. Après Guy Tirolien, Dany Bèbel Ghisler ou encore Henry Sidambarum, la collectivité régionale lance sa saison culturelle en la consacrant à un monument de notre littérature. Maryse Condé et son œuvre. Des pièces de théâtres, des romans, des essais, de la littérature jeunesse voila donc la contribution de cette femme qui a crié au monde notre identité. Notre imaginaire enrichi de l’Afrique, des Caraïbes et de l’Europe.

Maryse Condé avec ses enfants dans les années 70.

Pendant un an, c’est donc l’œuvre de l’écrivaine qui sera rappelée au public mais qui offrira également à nos artistes pluridisciplinaires, la possibilité de traduire cette œuvre dans leur pratique. Les arts diront du Condé et en 2024, un important Colloque rassemblera des experts de la pensée Condéenne.

Maryse Condé qui sera d’ailleurs la marraine du salon du livre de la Guadeloupe prévu du 07 au 09 décembre prochain. Un évènement majeur tourné vers les scolaires mais aussi vers le grand public capable d’apprécier la production littéraire de l’autrice mais aussi de tous nos auteurs.

Cette année-hommage voulue par la Région Guadeloupe est l’occasion de redire l’implication de Maryse Condé dans la construction identitaire de notre société. De valoriser les émotions contenues dans ses écrits. Des émotions multiples qui nous touchent au cœur.

Sylvie Condé

Maryse Condé, quant à elle se dit honorée par cette initiative régionale. Ce soir, sa fille Sylvie Condé nous lira quelques mots écrits par sa mère. Comme pour nous dire, que nous sommes ensemble, dans cette démarche.