La Région souhaite l'annulation des dettes fiscales et sociales pour sauver les petites entreprises guadeloupéennes

région guadeloupe
Conseil Régional de Guadeloupe
La dernière plénière du conseil régional a été consacrée aux aides économiques engagées par la collectivité. La Région Guadeloupe va demander au gouvernement « un assouplissement »  des critères d’accès au dispositif d’aide aux entreprises
La crise sanitaire liée au covid 19 a imposé un confinement et un arrêt brutal de l’économie française et guadeloupéenne. Cela fait maintenant plus d’un mois que les entreprises n’engrangent pas de chiffres d’affaire, les salariés, pour la plupart, sont en chômage partiel.
L'Archipel guadeloupéen est composé à plus de 80% de très petites structures, voire à des entreprises unipersonnelles, des artisans et des indépendants.
L’assemblée plénière dirigée par Ary Chalus, a adopté à l’unanimité une motion de soutien aux entreprises et aux collectivités locales. L'assouplissement  demandé par la Région Guadeloupe prévoit entre autres, une demande d’annulation des dettes fiscales et sociales.
Une demande de longue date du SNEG. L’association "Sauvons notre entreprise guadeloupéenne" défend les indépendants de l’archipel.
Dominique Virassamy, président de "Sauvons notre entreprise guadeloupéenne"

Dominique Virassamy,

Dominique Virassamy.

Dominique Virassamy fait une état des lieux de ces dettes pour ces chefs d’entreprises.

Dominique Virassamy.