La rentrée universitaire vue par le SPEG

université
Le Syndicat des personnels de l’enseignement en Guadeloupe était réuni en assemblée générale samedi. Il a fait le point sur la rentrée dans les 1er et second degrés, mais aussi donc à l’université des Antilles. Et selon l’organisation syndicale, cette rentrée se fait dans la plus grande confusion institutionnelle, financière et organisationnelle. Le SPEG estime que les statuts de l’Université des Antilles, adoptés le 23 juin, ne sont pas conformes à la loi, car les moyens affectés à chaque pôle sont inégaux. Par ailleurs, après la démission de Corinne Mencé-Caster, le conseil d’administration aurait déjà dû nommé un président pour la fin du mandat, rappelle le SPEG, qui menace de demander une scission du pôle Guadeloupe, comme l’a fait celui de la Guyane.
ECOUTEZ : Frédéric Gérardin, secrétaire général adjoint du SPEG

Frédéric Gérardin