La sécurité des Guadeloupéens : L'affaire de tous les élus

sécurité
Réunion sécurité
Réunis hier à Basse-Terre, l’Etat et les élus ont pris une série d’engagements pour lutter contre la délinquance. Avec plusieurs mesures préventives envers la jeunesse. Les communes sont en première ligne.
La grande réunion sur la sécurité, qui s’est tenue hier après-midi en préfecture, avec l’ensemble des élus et le représentant de l’Etat, a débouché sur plusieurs engagements, pour faire diminuer la délinquance et la violence. Un Conseil des droits et devoirs des familles sera mis en place au sein des communes ; une convention sera signée jeudi entre l’Etat et la Région pour engager 300 jeunes Guadeloupéens dans le service civique ; un EPIDE (Etablissement public d’insertion de la défense) sera lancé ; la vidéo-protection sera développée dans les communes. En revanche, l’idée de créer une police intercommunale été abandonnée, car la loi ne le permet pas pour l’instant. Le président de la Région propose que soient menés dans chaque commune des Etats généraux de la jeunesse. Toutes ces mesures de fond seront formalisées dans un document opérationnel, qui sera validé dans la semaine par les communes, et qui fera l’objet d’un tableau de bord, avec des effets attendus sur les mois et années qui viennent.

VOIR : 
©guadeloupe