La situation sanitaire à l'origine de la hausse des comportements liés aux addictions…

santé
addictions

Ecrans, stupéfiants, tabac ou encore alcool, sur les 3 derniers mois par exemple, le chiffre d’affaire au niveau des alcools a bondi de 14% dans toute la France. Et en Guadeloupe aussi la hausse est palpable. Les commerçants sont les premiers à le constater

Si les pandémies sont avant tout un problème de santé physique, elles ont également un impact considérable sur la santé sociale et mentale. Lors d’un confinement caractérisé par l’incertitude quant à l’avenir, le fait de ne pas pouvoir mener une vie personnelle et interpersonnelle normale crée un environnement instable et menaçant. Les préoccupations de santé publique concernant les effets néfastes potentiels des confinements à long terme sur la santé mentale ont donc récemment suscité un vif intérêt.

Experts et études le disent, le confinement est propice à l'augmentation de la consommation de certaines substances. Le télétravail est en particulier montré du doigt. Une étude GAE Conseil réalisée par Odoxa, a souligné que toutes les addictions - numérique, tabac, alcool, drogue, médicament, ou encore workaholisme, augmentent en télétravail. La quasi-totalité de ces dernières sont plus importantes, selon un échantillon de Français interrogés. En tête, les risques liés à l'hyperconnexion, plus importante en télétravail, devant la consommation de tabac, de cannabis, de médicaments et d'autres drogues.

En particulier, les problèmes liés à la consommation d’alcool sont de première importance. Des allégations scientifiques antérieures ont indiqué le risque d’une crise de santé publique importante en raison d’une consommation accrue d’alcool pendant le confinement. Pourtant, l'alcool devient très vite en période de restriction, le dérivatif de ceux qui la situation angoisse.

commerce et alcool

En Guadeloupe aussi, la hausse de la consommation d’alcool est manifeste. Les commerçants sont les premiers à en témoigner.

VOIR : Le reportage de Lise Dolmar et Jean-Marie Mavounzy

Depuis l'an dernier, pour sensibiliser le public à ces risques, la mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives (MILDECA) a lancé une campagne d’information visant à alerter et à conseiller les consommateurs et leurs proches.

examen addictologie

 

INFORMATIONS

COVID-19, tabac, alcool et drogues : risques et précautions