La Souvenance, la Maison Schwartz-Bart à Goyave sera réhabilitée grâce au Loto du Patrimoine

patrimoine
La Souvenance-Maison Schwartz-Bart
. ©Fondation Patrimoine
Comme les autres projets en lice, la Souvenance espérait le soutien financier du Loto du Patrimoine pour contribuer à sa réhabilitation. Un chèque de 500 000 € sera remis aux porteurs du projet par les représentants de la Mission Patrimoine.

La Souvenance, autrement appelée Maison Schwartz-Bart fait partie des 18 sites emblématiques retenus dans l'Hexagone et en Outremer, pour cette cinquième édition du Loto du patrimoine. Des sites qui vont sans tarder recevoir des aides.

Pour la Maison Schwartz-Bart, il va s'agir de tout mettre en œuvre pour sauver cette villa en bois et sa collection d'art que le temps et les intempéries menacent au point qu'il est désormais urgent d'agir. 

Une opération d’envergure est envisagée et les 500 000 € que le loto du Patrimoine versera permettront de lance sans tarder des travaux  :

  • Gros œuvre ;
  • Charpente et couverture ;
  • Menuiserie ;
  • Revêtements des sols et des murs ;
  • Peinture.

Le calendrier émis par la Mission Patrimoine de Stéphane Bern et la Fondation du patrimoine, prévoit une mise en chantier dès la fin de cette année pour une fin des travaux courant 2024.

La Souvenance, Maison Schwartz-Bart
. ©Guadeloupe la 1ère

Une maison d'art et d'histoire

La Souvenance est une maison de type coloniale, elle reprend tous les codes architecturaux de la maison traditionnelle en bois de Guadeloupe. Elle se situe dans un très bel écrin de verdure, ce qui permet d'imaginer l'art de vivre d'antan à la campagne..

La Mission Patrimoine rappelle d'ailleurs que la Souvenance est surtout un lieu de mémoire et un atelier vivant de création, au cœur de ce qui fut le lieu d’écriture du couple d'écrivains Simone et André Schwarz-Bart. André Schwarz-Bart (1928-2006), résistant et fils de déportés, a obtenu le Prix Goncourt en 1959 pour Le dernier des justes.
Marié à Simone Brumant en 1961, ils publient le roman Un plat de porc aux bananes vertes, premier d’un cycle romanesque intitulé La mulâtresse Solitude, référence à une figure guadeloupéenne de la résistance des esclaves.
Dans les années 1970, le couple a décidé de s’installer en Guadeloupe dans cette maison familiale construite dans les années 1960.


Voir aussi : Loto du patrimoine 2022 : la Maison Schwartz-Bart sélectionnée.