La vie s'organise en attendant la résurrection du Centre des Arts

culture
Grand nettoyage au CAC
. ©Ch. Danquin
Journée de grand nettoyage au Centre des Arts et de la Culture de Pointe-à-Pître ou plutôt le Centre des "awtist an rézistans". Il s'agissait de rendre vivables les lieux et de favoriser l'accueil des visiteurs dans la situation actuelle sans pour autant perdre de vue l'objectif de réhabilitation et de réouverture de cet incontournable vecteur culturel de la Guadeloupe

Il manquait peut-être des bras, des mains et des jambes pour mener à bien l'opération lancée ce mercredi matin par les occupants du Centre des Arts et de la Culture. 
Bien sûr, c'est d'abord ce qu'eux-mêmes ont généré comme immondices qu'il fallait nettoyer afin de veiller à ce que le site soit vivable et même visitable.

Joël Nanquin, artiste 

©Guadeloupe

Pour certains, il faut même aller plus loin et consolider l'endroit comme pour une occupation à long terme. En espérant être aidés en cela par la population

Laurence Maquiaba, artiste

©Guadeloupe

Mais en règle général, les artistes présents sur le site ne perdent pas de vue l'objectif de départ : obliger les autorités concernées à reprendre vraiment le dossier du Centre des Arts pour que sa réhabilitation arrive à son terme et qu'il soit rendu à la population et au monde de la culture.

Anthony Vila "Antonwè", artiste et régisseur du site

©Guadeloupe

Mais pour en arriver là, il ne faut pas pour autant perdre de vue que l'absence du Centre des Arts de Pointe-à-Pître a aussi permis à de nouveaux lieux de culture d'émerger ou de se reconvertir sur le territoire des Abymes. Depuis, il faut désormais compter avec le Centre Sonis, le Palais de la Culture Félix Proto et même l'Espace René Elie à Chazeau.
Autant d'espaces qui montrent qu'en réalité, et sans le dire vraiment, un basculement s'est opéré de Pointe-à-Pître vers les Abymes.
Il faudra donc avant tout une volonté politique réelle pour que le Centre des Arts de Pointe-à-Pître renaisse de ses cendres d'hier et d'aujourd'hui et redevienne le flambeau culturel de la Guadeloupe

Grand nettoyage du CAC
. ©Ch. Danquin