La zone industrielle de Jaula est devenue une décharge à ciel ouvert

pollution
Zone industrielle Jaula Lamentin, déchets
©Bruno Pansiot-Villon
La zone industrielle de Jaula, au Lamentin croule sous les déchets. A tel point que les salariés de la zone craignent pour leur santé. La communauté d'agglomération du nord Basse-Terre entend trouver des solutions rapidement. 
Voilà maintenant 2 mois que les détritus s’additionnent à proximité de la déchèterie de la zone industrielle de
Jaula, au Lamentin. 
Une situation de plus en plus en plus préoccupante pour les entreprises voisines qui se voient parfois obligées de déblayer la chaussée pour faire circuler leurs appareils. A cela s’ajoutent d’autres nuisibles tels que des odeurs ou encore des insectes attirés par cette décharge sauvage… 
 

En plus de la Covid-19, les salariés craignent la dengue

Jaula, au Lamentin est méconnaissable... Sur les bas-côtés, mais aussi parfois sur la route, des déchets s'empilent...
Une situation sanitaire préoccupante pour les salariés des entreprises de la zone, car en plus des risques liés à la Covid-19, ils craignent une épidémie de dengue. Les pneus, appareils électroménager, et autres carcasses de voitures, à l'abandon, abritent de nombreux gîtes larvaires. 
Tout cela, à quelques centaines de mètres de la décheterie. La Communauté d'agglomération du nord Basse-Terre, en charge de la structure et de ses agents devrait rouvrir ce mardi 22 septembre. Elle était fermée depuis quelques jours, en raison de cas de coronavirus. Son président, le maire de Petit-Bourg, Guy Losbar, entend trouver une solution rapidement. 

A (re) voir le reportage d'Alexandre Houda et Bruno Pansiot-Villon : 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live