Lamentin : Reinette Juliard tente d'asséner un autre coup à Jocelyn Sapotille

élections 2021 lamentin
Mairie de Lamentin
©Daniel Querin

Reinette Juliard ne s'arrêtera pas à l'annulation des Municipales, à Lamentin, déjà obtenue en décembre 2020, auprès du tribunal administratif. La candidate déçue de mars 2020 tente, aujourd'hui, de faire invalider les comptes de campagne de Jocelyn Sapotille et d'obtenir son inéligibilité.

C'en n'est pas fini de l'affrontement pour obtenir le siège de maire, à Lamentin.

Reinette Juliard, ancien édile de la commune (de 2001 à 2008) et candidate malheureuse des élections municipales de mars 2020 (13,18% des voix), entend aller jusqu'au bout de sa démarche. 
Souvenez-vous : le 17 décembre 2020, elle a déjà réussi à faire annuler les résultats du scrutin de mars 2020, en obtenant gain de cause auprès du tribunal administratif de la Guadeloupe.

Entre-temps, le maire Jocelyn Sapotille, élu dès le premier tour, en mars dernier (50,05% des voix), avait choisi de ne pas répliquer, optant pour un retour aux urnes.

Cette fois, Reinette Juliard a décidé de saisir le Conseil d'Etat, pour tenter d'obtenir l'inéligibilité de son adversaire politique, Jocelyn Sapotille, à cause de ses comptes de campagne, pointés du doigt par le tribunal. Il est question de dépassement, par le vainqueur des élections, à Lamentin, de près de 30%, du plafond des dépenses autorisées, fixées pour la commune à 24.580 euros. Cet élément est de nature à provoquer le rejet des comptes de campagne, selon le juge administratif.

La jurisprudence, en la matière, ne plaide pas pour lui. Mais Jocelyn Sapotille se dit serein.
La Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques n’avait d’ailleurs pas rejeté ses comptes, précise-t-il.

©Jacky Massicot et Daniel Quérin - Guadeloupe La 1ère


Nous avons sollicité Reinette Juliard qui se refuse à tout commentaire, pour le moment.
Sa manoeuvre apparaît habile car, si cette saisine du Conseil d'Etat abouti favorablement, pour elle, cela lui ouvrirait la voie vers la mairie, puisque son principal adversaire serait neutralisé politiquement.