Lancement de la nouvelle campagne "Déposons les armes" en Guadeloupe

société
Campagne Déposons les armes 2021
©DR
Comme chaque année, l’opération "Déposez les armes" est reconduite par le procureur de la République. Il s’agit de faire baisser le nombre d’armes en circulation dans le département.

La violence fait de nombreuses victimes chaque année et on déplore plus d’une centaine de personnes blessées ou tuées cette année dans notre département. Deux tiers des affaires jugées devant la cour d’Assises impliquent des faits commis avec des armes à feu ou des armes blanches.

Alors, depuis 2013, les autorités sensibilisent la population à travers notamment une campagne … "Déposons les armes"… Une campagne où chaque citoyen qui détient une arme est invité à la ramener à la police ou à la gendarmerie sans aucune poursuite par la justice pour détention illégale.

Mais attention, cette opération est limitée dans le temps… Vous avez jusqu’au 31 décembre pour vous débarrasser de vos armes. Après cette campagne, la possession d’armes sera lourdement punie.

Danielle Drouy-Ayral procureure générale auprès la cour d'appel de Basse-Terre ne cessera de le marteler, "détenir une arme n'est jamais une solution". 

Danielle Drouy-Ayral procureure générale auprès de la cour d'Appel de Basse-Terre

En 7 ans, 920 armes et plus de 12 000 munitions ont été ramenées dans les commissariats de police, ou en gendarmerie, puis détruites. La majorité des armes et munitions déposées par la population proviennent de successions que les héritiers ne souhaitaient pas conserver.