Le "ben démaré", la tempête d'énergie qui dénoue les amarres

traditions
Ben démaré
©Outre-Mer la 1ère

Entouré d'une dimension mystico-religieuse, le "ben démaré" tel qu'il a été étudié par l'ethno-botaniste Lilli Lollia, est en réalité une pratique vivifiante et énergisante qui casse les mauvaises influences du quotidien.

Dans l'imaginaire local, le "ben démaré" à la silhouette d'une petite veille entrant péniblement dans l'eau de mer, aux premières secondes du premier jour de l'année, son baquet de feuillage sous le bras. Une attitude qui, dans notre conception, bloquée entre modernité et croyances, coche rapidement la case du mystico-religieux. Case qui d'ailleurs a tendance à regrouper tous les phénomènes que l'on ne comprend pas vraiment.

Le travail de Lilli Lollia, en sa qualité d'ethno-botaniste, a été d'appliquer des mots tangibles sur une pratique intangible. Pour cela, cette femme qui, dans une autre vie, fut spécialisée dans la finance de marché, a couplé une formation en herboristerie au Canada et un troisième cycle d'ethnobotanie en France. Des recherches qui lui ont permis de voir que cet us était loin d'être exclusivement Guadeloupéen.

Des "ben" dans le monde entier

De nombreuses civilisations, ont, dans leurs pratiques médicinales, l'utilisation de bains censés avoir des bienfaits sur le corps et l'esprit. 

On retrouve cette pratique partout et elle est couplée avec l'utilisation médicale des plantes. On prend des bains à Bali, en Europe, en Égypte aussi, c'est vraiment comparable à un outil de développement personnel.

Lilli Lollia

 

En dehors de ses recherches, Lilli a pu expérimenter personnellement les bienfaits des "ben démaré" quand, il y a 8 ans, elle passe par une période difficile de sa vie. Elle en revient alors aux préceptes de sa grand-mère à l'époque vendeuse de plantes au marché. Depuis, forte de ses recherches, elle transmet son savoir à d'autres, qui, comme elle auparavant, expérimentent une passe difficile.

La preuve par l'exemple

Dans sa méthode, Lilly allie sept plantes qui ont toutes des vertus pour la santé. Le bain se prend à un endroit symbolique, la rencontre entre la rivière et l'océan. C'est alors une communion étroite avec la nature qui est recherchée pour une meilleure purification de l'âme et de l'esprit.

Les bienfaits se font vite sentir, mais autour de cet acte, il reste encore une atmosphère de secret. Car si les adeptes, même les plus cartésiens, conviennent qu'il y a une vraie sensation vivifiante et tonifiante, ils expliquent encore mal comment les noeuds de leur vie s'évanouissent après un bon bain. Si elle est convaincue du pouvoir du "ben démaré" Lilli Lollia n'a de cesse d'en explorer les zones d'ombre. Elle continue ses recherches avec, dans un coin de la tête, l'idée de développer une forme de bainthérapie.

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live