Le Centre pénitentiaire de Baie-Mahault bloqué par un mouvement de grève des personnels

social
Grève à la prison de Baie-Mahault
©L. Gaydu
Un mouvement qui fait suite à l'appel à la mobilisation de l'inter-syndicale UGSP.CGT / UFAP-Unsa Justice. Très tôt ce mardi, des agents ont pris position devant l’établissement à Fond Sarail pour revendiquer des moyens humains pour faire face aux évolutions prévus par leur administration
C'est l'annonce faite par l'Administration pénitentiaire de mettre en place une Unité pour Détenu Violent (UDV) à Baie-Mahault, qui est à l'origine de la grève des personnels ce mardi matin. Des personnels qui ne refusent pas la constitution de cette UDV mais qui ne souhaitent pas que cela se fasse sans nouvelle ressource humaine.
Cette annonce remonte à quelques mois et depuis, des travaux ont été lancés dans les quartiers d’Isolement,  des travaux jugés non conformes au code de travail (nuisance sonore, hygiène et sécurité …) par L'inter-syndicale UGSP.CGT / UFAP-Unsa Justice.
Elle est donc passée à l'action ce mardi.
Grève à la prison de Baie-Mahault 2
©L. Gaydu

Tous veulent en tout cas faire comprendre à leur administration qu'ouvrir cette unité sans apport d’agents va engendrer un surplus de travail pour les personnels dont la moyenne d’âge est de plus de cinquante ans. La revendication principale porte donc sur un apport d’agents pour l’ouverture de cette unité et le respect du code du travail.