Le collectif des organisations en lutte contre l'obligation vaccinale cristallise toutes les colères du moment

social
©Guadeloupe
Il avait invité la population guadeloupéenne à les rejoindre dans les rues de Pointe-à-Pître ce samedi. Pour le Collectif, il s'agissait en premier lieu de dénoncer le sort des personnels soignants suspendus. Mais les centaines de manifestants avaient souvent des revendications plus particulière

Le rendez-vous était devant le Palais de la Mutualité. Le lieu privilégié des luttes sociales depuis les années 2009.
Pour le Collectif, il s'agissait avant tout de relancer la mobilisation qui l'avait vu durant plusieurs semaines inciter les  Guadeloupéens à marcher en premier lieu contre l'obligation vaccinale.
Par la suite, la mobilisation s'était essentiellement concentrée sur le piquet de grève devant le CHUG.

La manifestation de ce samedi sonne comme un rappel pour prendre date et surtout, faire comprendre à qui de droit, que le Collectif n'est pas prêt à déposer les armes et qu'il n'est pas en vacances, bien au contraire.